Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le père et le fils.

Aller en bas 
AuteurMessage
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Le père et le fils.   Mar 9 Sep 2008 - 14:12

Le père et le fils, c’est certain. Ils ne peuvent pas se renier. L’un est le modèle réduit de l’autre. Ils se font face et la tension est palpable.
L’enfant foudroie de son œil noir l’adulte. Poings serrés il semble prêt à exploser.
En face de lui un regard goguenard est la seule réponse qu’il obtiendra. Le mépris absolu transpire par toutes les pores paternelles. On sent chez cet homme la tranquille certitude de sa puissance absolue, de son pouvoir. Il sait qu’un geste, un seul, suffira à faire se recroqueviller l’enfant. Il n’a qu’à lever la main, il n’a qu’à fermer le poing, il n’a qu’à faire un pas en avant, menaçant. Et aussitôt la révolte enfantine retombera, stoppée net par la plus efficace des armes, la pire, la terreur.
Rien, aucune émotion, aucun compliment, aucune tendresse.
Leur seul mode de communication est l’affrontement. Toujours plus loin, toujours plus haut… Toujours rabaisser l’enfant pour se prouver à quel point lui, l’adulte, est fort.
Toujours faire mieux pour lui prouver, à lui l’adulte, que l’enfant mérite son amour et son attention, une attention qui ne se matérialiserait pas par des coups ou des brimades.
Ils m’ont oublié, moi, le spectateur impuissant, l’autre adulte assis derrière son bureau…

Le père et le fils, c’est certain. Ils ne peuvent pas se renier. L’un est le miroir de l’autre. Ils se font face et la tension est extrême.
L’enfant foudroie de son œil noir l’adulte. Poings serrés il semble prêt à exploser.
En face de lui un regard goguenard est la seule réponse qu’il obtiendra. Le mépris transpire par toutes les pores paternelles. Mais au fond de l’œil goguenard on note un léger vacillement. Ce n’est plus un petit garçon d’une dizaine d’années qui lui fait désormais face. C’est un adolescent bien bâti qui redoute nettement moins le poing en avant. Reste l’arme psychologique, mais devant moi, une nouvelle fois spectateur impuissant, on ose moins. La peur du qu’en dira-t-on l’emporte sur le désir farouche de faire mal à l’autre.
L’adolescent a senti l’adulte battre en retraite. Il attend, il espère encore… Quoi ? Un peu de tendresse, un peu d’attention, un compliment qui ne soit pas une flèche de Parthe… Le silence est lourd, l’attente vaine, une fois de plus.

Le père et le fils, c’est certain. Ils ne peuvent pas se renier. L’un est le miroir de l’autre. Ils se font face et la tension est extrême.
Le fils foudroie de son œil noir le père. Poings serrés il semble prêt à exploser.
En face de lui un regard goguenard est la seule réponse qu’il obtiendra.
Une fois encore la même scène se rejoue. Avec toutefois une légère variante… Je ne suis plus derrière mon bureau et je ne suis plus le seul spectateur de cet affrontement.
Le silence, lourd, épais, pesant.
L’attente, encore !, pénible, angoissante.
Et soudain l’explosion. « Dégage, sors de ma vie, dégage ! Tu n’es pas un père, tu n’es pas mon père ! Dégage ! Tu n’es pas invité, tu n’es pas souhaité ici ! Dégage ! »
Et le silence s’invite à nouveau, plus léger, le voile s’est déchiré.
Le père a vacillé, il a levé la main, menaçant, mais n’a pas fini son geste. En face de lui un regard goguenard est la seule réponse qu’il obtiendra. Le mépris transpire par toutes les pores filiales.
L’attente de l’un est finie, celle de l’autre commence.
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mar 9 Sep 2008 - 21:17

La reprise de chaque début de paragraphe donne beaucoup de force à ton texte.
On suit extrêmement bien l'évolution du fils : vraiment un beau texte !
Et la force de la dernière phrase ... me laisse silent
sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mar 9 Sep 2008 - 21:56

Quel gâchis! Il me reste un goût amer dans la bouche, un goût de déjà vu et trop souvent vu! Blessures béantes de part et d'autre qui pourraient bien ne jamais guérir et risquent fort de se transmettre de génération en génération No
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mar 9 Sep 2008 - 22:08

oups !!
dur !
Tres dur !

mais c'est hélas... Trop vrai !! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
cassymary
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mar 9 Sep 2008 - 23:06

L'idée que tu as eu de répéter la scène, pour évoquer le temps qui passe est excellente.
On attend la fin qui arrive comme une délivrance.
Texte très bien mené. Maîtrisé de bout en bout. Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mer 10 Sep 2008 - 22:39

Le père et le fils :un combat (de mâles) pour le pouvoir qui commence très tôt....et ici finit mal. Dommage...Il ya pourtant d'autres chemins possibles comme la passation des pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Jeu 11 Sep 2008 - 2:43

Dur, très dur....
Un texte construit de façon magistrale...
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Jeu 11 Sep 2008 - 19:33

ta vraie force, le vrai coup gagnant, pour ton texte, c'est d'avoir offert à tes personnages une fin... ouverte sur la vie, et non sur la violence.
le montage du texte est excellent. mais ce n'est pas une nouveauté, chez toi, tu le fais toujours très bien. Wink

j'ai beaucoup aimé ce texte, car je trouve que tu y passes beaucoup plus de toi, dedans. pas que je dise que c'est autobiographique, hein, mais la gestion de l'émotion est forte et ample, et ce genre-là te va super bien. enfin, je trouve Smile

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Jeu 11 Sep 2008 - 23:38

pati a écrit:
le montage du texte est excellent. mais ce n'est pas une nouveauté, chez toi, tu le fais toujours très bien. Wink

j'ai beaucoup aimé ce texte, car je trouve que tu y passes beaucoup plus de toi, dedans. pas que je dise que c'est autobiographique, hein, mais la gestion de l'émotion est forte et ample, et ce genre-là te va super bien. enfin, je trouve Smile
Pffh! faut pas me faire des émotions comme ça tard le soir après le sport! Je suis toute émue devant mon écran moi après!
Merci beaucoup Pati. Tes compliments me vont droit au coeur.
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Ven 12 Sep 2008 - 18:20

Trop de pères, hélas, correspondent à ce portrait très dur. J'aime, moi aussi, la reprise : elle rythme le temps qui passe, la situation toujours la même d'un père qui n'en est pas un et celle d'un fils qui grandit... enfin ! Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Ven 12 Sep 2008 - 19:50

Oh la, la ! On en prend plein la figure et le coeur !
Quel texte terrible mais magistralement écrit ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Sam 13 Sep 2008 - 3:29

simplement pour dire que j'ai lu et suis completement d'accord avec tous les commentaires, et je ne trouve rien a rajouter
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mar 16 Sep 2008 - 0:59

Il parait que la chantilly c'est bon
Il parait que trop de chantilly ça donne mal au ventre
Il parait que les compliments c'est aussi bon que la chantilly
Tu aimes la chantilly?

Et ben tu auras pleins de compliments parce que vraiment c'est un très beau texte et que moi je l'aime ce papa (oui je sais j'aime tout les papas) et que l'emotion waouhhhh grand dans les poches lacrymales

et je m'arrête la parce que soudain j'y pense: ptet que les compliment ça peut faire mal aux chevilles... cat
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mer 17 Sep 2008 - 14:32

Chatperlipopette a écrit:
Il parait que la chantilly c'est bon
Il parait que trop de chantilly ça donne mal au ventre
Il parait que les compliments c'est aussi bon que la chantilly
Tu aimes la chantilly?
Oui chaperlipopette j'aime la chantilly, mais la chantilly de kaleidoplumes ne me donne pas mal au ventre, elle me fait plutôt chaud au coeur. Merci!
Revenir en haut Aller en bas
luisasi

avatar


MessageSujet: Re: Le père et le fils.   Mer 17 Sep 2008 - 19:10

Une écriture et une construction superbe.Des émotions qui vous prennent la gorge...les textes de cette consigne sont à lire à petites doses tellement ,ils secouent. Pourquoi pour les filles, la relation père fils parait aussi difficile ??
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le père et le fils.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le père et le fils.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache fils
» Les fils de... à la WWe.
» fils threadworx
» Un fils à la recherche de son père
» AMOUR ENTRE UNE MERE ET SON FILS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 37-
Sauter vers: