Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et au milieu coule une rivière...

Aller en bas 
AuteurMessage
Nerwen

avatar


MessageSujet: Et au milieu coule une rivière...   Mer 10 Sep 2008 - 23:19

Assise dans l’herbe un peu plus haut sur la berge, j’ai délaissé un moment mon livre pour suivre d’un œil curieux la scène qui se déroule au bord de la rivière entre un Père et son Fils.
Le Père, la trentaine sportive, grand pêcheur à la ligne devant l’Eternel, va faire découvrir sa passion à l’enfant qui l’accompagne.
Le Fils, cinq ans aux prunes, si petit mais si attendrissant dans son désir de devenir grand et de partager les activités de son modèle.
Je suis trop loin pour entendre leur dialogue, mais les gestes et les mimiques m’en disent plus long que tous les mots.
Le Père a d’abord préparé la canne à pêche du petit garçon et monté la ligne. Je vois qu’il explique la chronologie des actions, insiste sur un point particulièrement délicat, laisse l’enfant régler le bouchon en le faisant coulisser le long de la ligne... Le Fils regarde attentivement les mains de son père, il se penche pour mieux voir, a un léger recul au moment où le Père embroche rondement l’asticot gigotant au bout du hameçon... Le Père parle, l’enfant hoche la tête, pas une parole de son père ne lui échappe...
La canne est prête, l’enfant tend la main, pressé de jeter la ligne à l’eau. Mais le Père l’arrête et je comprends qu’il lui demande d’attendre que lui-même soit prêt, que sa propre canne à pêche soit montée pour lui apprendre LE geste, celui qui, d’un mouvement ample mais calculé, permet de plonger l’asticot juste au ras des herbes, pile sous le nez du gardon qui doit se trouver là. L’enfant suit du regard la direction indiquée par la main du Père : ce gardon invisible sous la surface de l’eau, il le voit !

Le Père explique une dernière chose et le Fils prend la canne à pêche aussi sérieusement qu’un chevalier du Moyen Âge recevant son épée des mains de son seigneur...
La leçon a commencé. Le Père montre le geste. Il le mime, à vide, sans les cannes à pêche, posées sagement sur l’herbe rase. Le Fils, docilement l’imite. Une fois, deux fois, puis ils passent à la pratique : le Père jette élégamment sa ligne, le Fils s’applique, calcule, hésite et enfin, sensible aux encouragements de l’adulte, se décide, et lance ! Le mouvement du bras manque d’ampleur, mais la direction générale est bonne, la ligne fouette l’air et ... s’accroche aux traîtres branches basses d’un arbuste qui surplombe la rivière !
De loin, je devine la déception dans les yeux de l’enfant, il se tourne vers le Père. Que va-t-il dire ? Que faut-il faire ? Le Père fait un geste apaisant et entre dans l’eau pour démêler le ligne et décrocher le hameçon du rameau où il s’est fiché. Heureusement la ligne n’a pas cassé ! Pas cette fois ! La scène se reproduit plusieurs fois au cours de l’après-midi. Avec plus ou moins de bonheur l’enfant réussit à mettre sa ligne à l’eau , le Père se montre d’une patience exemplaire, très sensible à la persévérance de son fils...

Lassée, je suis revenue à mon livre, quand des cris de triomphe m’en arrachent brusquement. Là-bas, au bord de l’eau le Fils trépigne de joie : au bout de sa ligne, un petit poisson argenté frétille désespérément ! Le Père jette sa canne dans l'herbe, lève les bras en signe de victoire, saisit l’épuisette et ramène sur la berge la première prise du pêcheur en herbe ! Celui-ci est aussi fier que s’il avait attrapé le vieux Crocs d’Acier, le brochet mythique qui hante les fonds de la rivière.
Le Père montre à l’enfant la manière de décrocher le poisson sans le blesser puisque l’éducation à l’environnement implique qu’on le remette à l’eau. Penchés sur l’eau, tête contre tête, Père et Fils observent le poisson qui rejoint les profondeurs, puis ils se regardent, se lèvent d’un bond pour se taper triomphalement dans les mains !

Quand le soir commence à tomber, après avoir rangé leur attirail de pêche, le Père, mon père, et le Fils, mon frère, reviennent vers moi. Ils irradient de fierté partagée ! Je suis jalouse de leur complicité. Je hais la pêche à la ligne !
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 1:30

C'est vrai qu'en tant ancienne enseignante, ca doit plutot etre Point a la ligne, que Peche a la ligne pour toi! En tout cas j'ai beaucoup aime ce texte et sa conclusion qui donne envie de relire avec le regard de l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 14:37

Une vrai leçon de pêche et un moment de bonheur flower
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 19:38

tu décris bien la scène, en effet, on s'y croirait Smile

j'ai juste noté une toute petite lourdeur de style, dûe je pense au "h" du mot hameçon Smile
tu peux écrire "décrocher l'hameçon" au lieu de "décrocher le hameçon", c'est correct et plus léger à la lecture Smile

par contre, ya une expression que je connais pas et que je trouve jolie. c'est :
...Le Fils, cinq ans aux prunes...

tu me l'expliques ? merci ! SmileSmile

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 22:36

Merci Pati pour ta judicieuse observation au sujet du mot "hameçon".
On dit que quelqu'un aura "vingt ans aux prunes" pour indiquer la date approximative de son anniversaire. Il aura vingt ans le mois où les prunes seront mûres, à savoir vers la mi-août flower
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 22:59

logique Wink

merci, je me coucherai moins ignorante grâce à toi Smile

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Jeu 11 Sep 2008 - 23:07

Ton petit de 5 ans aux prunes est bien attachant. On a nous aussi envie de l'encourager. Quand à son papa, plusieurs d'entre nous rêverions d'avoir le même, à commencer par moi Wink

Un texte plein de tendresse sunny


Dernière édition par Admin le Sam 13 Sep 2008 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Ven 12 Sep 2008 - 18:10

Rien n'interdit la pêche aux filles... :D Si ?

Bien observé !
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Dim 14 Sep 2008 - 19:32

Ton texte est encore plus touchant quand on arrive aux derniers mots. Effectivement ce moment n'a pas été partagé entre le Père et sa fille mais ils ont du en avoir d'autres non ?
J'ai vraiment bien aimé ton descriptif de chaque moment, la décomposition du texte. J'ai vraiment bien vu la scène (ainsi que ta mine boudeuse à la fin) drunken
Revenir en haut Aller en bas
luisasi

avatar


MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   Mer 17 Sep 2008 - 13:09

La chute donne l' envie de relire le texte. Moi qui ai assisté à une pêche à la ligne entre mon fils et son père..je peux dire que çà a été bien plus..bruyant!!! Alors j' admire d' autant plus la patience infinie de ce papa!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et au milieu coule une rivière...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et au milieu coule une rivière...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et au milieu coule une rivière ????
» et au milieu coule une riviere... + ajout du 5/07/10
» Et au milieu coule une rivière
» Et au milieu, coule une rivière [FZ-150]
» Car au milieu, coule une rivière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 37-
Sauter vers: