Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE FUNAMBULE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorraine

avatar


MessageSujet: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 13:09

(Vous voudrez bien m'excuser pour la longueur du texte. Mais, exceptionnellement, j'ai été emportée...Merci!

JE N’AURAIS JAMAIS DÛ EN PARLER..

Je n’aurais jamais dû en parler mais plus rien ne peut m’atteindre aujourd’hui. Devant l’âtre, bercée par la complainte que gratte sur sa viele mon page Arnaud, je somnole un peu, recroquevillée dans ma robe de soie pourpre, et mon cou flasque porte lourdement le collier que feu mon époux m’offrit en grande pompe avant le mariage.

Je suis la châtelaine Isabeau de Bellair, épouse du duc Jehan de la Baptiste, qui tant guerroya que j’en perds le souvenir. A l’époque, mes dames et moi mêlions les couleurs de nos soies et tissions des jupes entrelacées de fleurs, des corselets matelassés de brins d’or. Des hommes d’armes gardaient le château et lorsque nous franchissions le pont-levis sur nos haquenées, certains avaient le regard de l’homme qui s’approprie le geste d’une cuisse nerveuse dessus la selle ou le rebondi d’une croupe.

Mais le chevalier Hugues de Beauregard maintenait l’ordre dans les rangs des cavaliers, capitaines ou soldats, et s’inclinait devant moi en sa déférence désespérée, car il m’aimait. Je ne l’aimais pas.

Je ne monte plus guère les escaliers en colimaçon qui ouvrent de rares fenêtres à claire-voie sur la campagne. Mes jambes, qui ont tant courru sur ces marches, ne songent plus qu’au repos fatigué dans le fauteuil rode de ma chambre. Ou mieux dans le lit à baldaquins qui vit passer tant de charmants seigneurs. Leur frivolité complétait la mienne et mes dames, complices, s’assuraient de notre sécurité, détournant par leur beauté les curiosités indiscrètes.

Jehan de la Baptiste ne revint pas pour les fêtes fastueuses de Noêl. J’enfilai mon vertugadin où les rubis s’enlaçaient aux diamants et parée, parfumée, belle à damner un saint, j’entrai pour la réception, la main posée sur le poing du chevalier Hugues de Beauregard. Les hautbois et les vièles ouvraient le cortège, les musiciens entonnaient les accents du bal et je le vis...Un garçon beau comme un champ de blé, un jongleur, un danseur, un prince de magie qui lançait rubans et ballons, couteaux et épées en un tournoiement dont la grâce n’écartait pas le danger.

Nous fûmes soudés par un amour immédiat et inattendu. Je fus à lui le soir même et la passion nous enleva toute prudence. J’admirais les sauts qui l’élançaient si haut que j’imaginais voir un elfe. Il retombait avec une grâce de funambule qui me plongeait dans une extase perplexe. D’où tirait-il cette grâce, cette légèreté, ces rebondissements qui avaient conquis tous les habitants du château ? Seul peut-être Hugues de Beauregard s’assombrissait chaque jour davantage.

Je suis une femme finissante. Pourtant je garde un souvenir net et lumineux de ce jour où je le perdis. Mon époux arriva sans s’annoncer. Nous étions en avril. Le brouhaha, le hennissement des chevaux, la bruit des cuirasses dans la cour d’honneur, nous saisirent comme il renouait le cordon de ma robe.

- Ma mie, dit-il, l’heure est venue. Je ne vous oublierai jamais.

Il m’embrassa passionnément et se rua dans l’escalier. Des spadassins montaient à sa rencontre. Alors, par cette fenêtre à claire-voie, il prit son essor et s’envola. Je le vis planer, partir vers le ciel, me faire un dernier signe. Disparaître...On tenta de me faire croire que c’est son sang qui imbiba l’escalier de taches indélébiles. Qu’Hugues de Beuregard lui trancha la gorge.

Je n’en crois rien. Il est parti, mon funambule, mon feu-follet, il a pris le chemin qui va par-dessus les forêts. Des années ont passé. Bientôt j’irai le rejoindre dans ce pays où les amants sont, pour toujours, fidèles.

LORRAINE
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 18:59

Un très beau conte ! Je suis conteuse... je suis charmée :-)):
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 20:41

Une bien belle histoire. L'espace d'un instant j'ai changé d'époque, le temps de la lecture... Merci.
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 21:24

je me disais aussi... rien d'historique dans ces marches, oh mais Lorraine va remédier à ça Wink

et comme c'est joliment fait Smile

j'ai retenu une phrase. qui me plait. beaucoup beaucoup
"Je suis une femme finissante."

il y a des gens qui vieillissent super bien, je trouve Wink

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 22:29

Ton texte semble peut-être long au premier abord, mais on est vite emportés... bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 22:39

Que j'aime là où tu emmènes ton lecteur. Cela ferait le scénario d'un beau film à costumes avec cape et épée.
Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Mer 12 Nov 2008 - 23:27

Bravo pour ta manière d'écrire ton texte. Tu nous plonges vraiment dans une autre époque.
Et, j'ai du sortir le Petit Robert geek
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Jeu 13 Nov 2008 - 11:59

Encore et encore Lorraine tu nous emportes dans d'autres temps avec d'autres images et un language autrement plus châtié que celui de nos jours.
Et encore et toujours l'amour qui nous fait rêver et puis vibrer et puis pleurer...
Et je déteste cette expression " Je suis une femme finissante..." Elle ne s'applique certainement pas à son auteur flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Jeu 13 Nov 2008 - 20:48

Il m’embrassa passionnément : oh oui, ouiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!

[i]et se rua dans l’escalier
: oh non, nooooooooooooooooo!!!!!!!!!!!!!

Un conte comme je les aime ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:10

Si tu es charmée et...conteuse, je suis flattée, Marjas!
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:13

Merci, Madeleinedeproust, d'avoir "sauté" une époque! yeuxdoux
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:16

Tu as raison, Pati, ce colimaçon m'a aussitôt projetée au Moyen-Age!...La "femme finissante" te remercie... Contents
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:17

Tu as raison, Pati, ce colimaçon m'a aussitôt projetée au Moyen-Age!...La "femme finissante" te remercie... Contents
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:21

Tu m'a suivie dans le château, n'est-ce pas, Charlotte? Tu y étais quand les troubadours ont joué un menuet. Je suis même sûre de t'avoir vue le danser avec Messire Hugues de Beauregard. Et tu t'es sauvée à minuit par l'escalier en colimaçon... Contents
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:22

Merci, Sherkane! J'aime voyager dans le temps et si j'y entraîne des amis, tant mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:25

Chère Amanda, tu sais que j'aime les histoires d'amour... "Femme finissante" te déplaît?..J'aime assez, c'est mieux que "femme fanée", je trouve. Non?
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:27

Quel bon public tu fais, Cédille! Je t'imagines: "oui,oui,oui....": "non, non, non...""encore, encore, encore...". Moi aussi, j'aime les contes.
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Ven 14 Nov 2008 - 19:30

Grenadine, je t'ai perdue de vue parmi les réponses. Mais je viens te dire merci pour ton appréciation. Si u t'es laissée emportée, c'est que l'imaginaire a fait son chemin! :-)):
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Sam 15 Nov 2008 - 17:50

Femme tout simplement et jusqu'au bout flower
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Sam 15 Nov 2008 - 17:58

Merci, Amanda. Oui, tu as raison...
Revenir en haut Aller en bas
Poupoune

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Lun 17 Nov 2008 - 1:56

J'adore ! C'est très joliment écrit, on est emporté immédiatement en d'autres lieux et d'autres temps, c'est très agréable à lire et très beau à imaginer!
Revenir en haut Aller en bas
lauravanelcoytte

avatar


MessageSujet: On est vraiment transporté dans le temps...   Lun 17 Nov 2008 - 11:33

bravo!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Lorraine

avatar


MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   Lun 17 Nov 2008 - 12:05

Merci, Poupoune! Merci, Laura! Contents bisous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE FUNAMBULE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE FUNAMBULE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Santino le Funambule !
» La funambule des étoiles
» Funambule
» Funambule en danger
» Funambule chutes niagara falls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 46-
Sauter vers: