Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La dernière île...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nerwen

avatar


MessageSujet: La dernière île...   Jeu 27 Nov 2008 - 20:31

Encore une île ! La troisième et sans doute la dernière... Les Anglais ont bien fait les choses : on pouvait difficilement trouver plus isolé et plus inabordable... La preuve que je fais encore peur... et si le vieil aigle allait s’échapper de sa cage ? Je vois dans ma lorgnette que la côte est hérissée de batteries. Oh, ils se sont donnés du mal pour les dissimuler dans les excavations naturelles du terrain, mais je les vois et je note même que la plupart sont inutiles, vu leur élévation : le vieil aigle pourrait encore leur donner des leçons dans l’art militaire.... L’île d’Elbe leur a donné à réfléchir... La remontée triomphale depuis Golfe Juan jusqu’à Paris était un modèle du genre, sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré... Mais nous sommes loin de l’île d’Elbe et la situation a complètement changé. Le peuple n’aime que les victoires et son accueil serait tout différent aujourd’hui : tant de morts... Trop de morts....

J’aperçois sur le pont les fidèles qui m’ont accompagné, eux aussi sont curieux de découvrir la triste Sainte Hélène. On m’a laissé choisir quelques domestiques et trois officiers parés de titres ronflants, vestiges de la splendeur passée: Bertrand, grand maréchal du Palais, Montholon, mon aide de camp, et Gourgaud, mon officier d'ordonnance. J’ai aussi insisté pour que le comte de Las Cases vienne partager mon exil : il a l'avantage de parler anglais , bien mieux que moi. D’ailleurs je refuse de parler anglais... Il me servira d’interprète... Les deux premiers sont accompagnés de leur femme. Jolie femme, madame la Générale Bertrand ! Elle a éveillé mon intérêt, on ne se refait pas... Hélas, elle ne m’aime pas : elle a peur que je tente de m’évader et que cela porte tort à son mari....

Comment sait-elle que des projets d’évasions m’ont été offerts ? Intuition féminine ? Je n’y crois guère... Peut-être est-elle seulement attentive aux bruits de couloirs.... Et maintenant, en vue de cet îlot désolé, j’y repense... Le plus farfelus consiste à m’enlever à bord d’un sous-marin, celui-là même (quelle ironie) dont j’ai refusé, il y a quelques années, d’acheter les plans à Monsieur Fulton ! On m’offre de me transporter en Amérique, au prix d'un million, qui ne serait payable qu'après mon débarquement sur la terre d'Amérique. Et le plus étonnant est que l’on se contenterait de ma parole !
J’ai refusé ce projet, comme j’ai refusé tous les autres. C’est bien séduisant mais ce serait une folie et je ne me vois pas rejoindre Joseph dans son exil au « Nouveau Monde », pour y vivre en aventurier et mourir, sans gloire, au détour d’un chemin...
Non, je resterai ici et je ferai mentir ce paltoquet de Premier Ministre anglais. N’a-t-il pas déclaré « Ste Hélène est l’endroit du monde le mieux choisi pour enfermer un tel personnage. A cette distance, dans ce lieu, toute intrigue sera interdite et, éloigné de l’Europe, il sera promptement oublié. »

C'est mal me connaître! On ne m’oubliera pas, j’y veillerai. Ma mémoire est à toute épreuve et j’ai commencé à dicter l’histoire de ma vie. Vingt ans passés au sommet de l’état et sur les champs de bataille fourniront une ample matière. J’ exposerai le contexte politique, éclairerai mes décisions et conterai l’histoire de mes campagnes. Cette occupation est déjà devenue un objet de convoitise pour mes compagnons de captivité et je m’en amuse : à l’un je dicte mes campagnes, à l’autre les secrets d’états...
Non, je ne m’enfuirai pas, je resterai ici et, vivant ou mort, c’est la France qui viendra me chercher. Si Jésus-Christ n'était pas mort sur la croix, il ne serait pas Dieu... Tiens, une belle formule, il faudra que je m’en souvienne pour mes Mémoires...

Bien ! J’ai décidé, c’est ICI que s’écrira la légende. Allons !
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Jeu 27 Nov 2008 - 22:41

Un veil aigle toujours aussi combatif!
Mais la France n'est pas revenue le chercher! king
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Jeu 27 Nov 2008 - 22:43

C'est dommage : la légion d'honneur, le code civil, il n'a pas pensé à inventer le prix Goncourt ! Avec toute la matière qu'il avait, il l'aurait remporté haut la main. Au lieu de cela, c'est Hugo qui a raflé la mise !rendeer
Merci de ce beau portrait de Napoléon en écrivain qui choisit de transmettre sa légende.
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Jeu 27 Nov 2008 - 23:41

Si, si, la France reviendra le chercher puisqu’en 1840, le président du Conseil, Adolphe Thiers, pour rehausser le prestige du roi Louis-Philippe, négociera avec Londres, le retour des cendres de Napoléon à Paris. Le général Gourgaud lui-même reviendra à Sainte-Hélène chercher les cendres de l'empereur. Le transfert donnera lieu à une cérémonie populaire et grandiose à laquelle assisteront un million de Français enthousiastes qui n'hésiteront pas à crier «Vive l'Empereur !».
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Ven 28 Nov 2008 - 15:37

Je suis soufflée par ta connaissance de l'Histoireet de Napoléon ( aussi dans ton comm' )
Je pense qu'entre tous les textes parus à ce jour le tien est celui qui tient le mieux la route dans la logique de ce despote, fier de lui jusqu'en ses mémoires affraid
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Ven 28 Nov 2008 - 16:39

Bravo pour ce texte au plus près de la réalité. Un Napoléon comme on l'a toujours connu, calculateur et conquérant .
Et pas loin de ce qu'il a du penser en découvrant St hélène au bout de sa lorgnette bravo
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Ven 28 Nov 2008 - 19:49

Merci de vos coms. Les textes des autres Kaléidoplumistes étaient si pleins d'originalité bravo que je n'avais d'autre choix que d'essayer de coller à une certaine réalité . J'ai "révisé" journal un peu le sujet qui, d'ailleurs, m'a toujours intéressée . Qu'on l'admire ou qu'on le déteste, le personnage est si multiple qu'il ne laisse pas indifférent.
flower
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Sam 29 Nov 2008 - 19:15

Un texte très intéressant, le "vrai" Napoléon ! J'ai beaucoup aimé. Contents
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: La dernière île...   Sam 29 Nov 2008 - 19:23

je crois que à leur façon, chacun des textes posés sur cette consigne apporte un regard vrai, sur Napoléon. chacun le sien. c'était un personnage aux facettes multiples.
le tien, Nerwen, fait la part belle au théoricien des combats. au fin stratège. et j'aime bien son oeil pointu qui décèle les failles du système de défense de cette île, qui pourtant ne le laissera pas s'échapper.

en plus, c'est bien écrit Smile

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La dernière île...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La dernière île...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [McKinley, Tamara] La dernière valse de Mathilda
» 15 photos marquantes des dernières décénies
» trouver un mot avec la dernière syllabe
» La Dernière Prophétie de Gilles Chaillet
» Dernière C5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 48-
Sauter vers: