Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'écuelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cédille

avatar


MessageSujet: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:26

C'était il y a longtemps, on ne sait trop où, un endroit perdu. Il y avait une ferme dans laquelle vivait une famille de quatre personnes.

Il y avait le père, homme imposant, travailleur acharné, et qui ne ménageait ni son temps ni sa peine, s'échinant de l'aube au crépuscule et de l'été à l'hiver. Autoritaire, il imposait sa loi et faisait tourner son petit monde à la baguette.

Il y avait la mère, femme petite et effacée qui courait du matin au soir, de la cuisine au poulailler, du poulailler à l'étable et de l'étable au lavoir. Une femme obéissante et soumise comme on n'en fait plus.

Il y avait le fils, leur trésor, gamin de cinq ans à la mine espiègle et enjouée, toujours collé aux basques de son père qu'il admirait et dont il copiait le moindre geste.

Il y avait le grand-père, homme sans âge, voûté par les ans et les travaux, le corps noueux comme un vieux chêne, mais dont le regard disait encore combien il était de nature bonhomme et malicieuse. Un régal de grand-père, attentif à ne pas être une charge et débordant de tendresse pour son petit-fils.

Heureusement qu'il l'avait cet enfant-là parce que pour le reste...

Un soir, la mère demanda à son fils de mettre la table. Trois assiettes et une écuelle comme d'habitude. Une écuelle en bois pour le grand-père, noircie et grasse des sempiternelles soupes au chou que l'on servait au vieux et qui ne différait guère de la gamelle du chien. Elles étaient d'ailleurs interchangeables ! Certes le vieil homme n'avait plus de dents pour mâcher mais il aurait quand même bien aimé goûter lui aussi au poulet doré qui fumait devant lui ! Las ! Qui ne gagne pas son pain ne mange pas avait tonné le père ! Craintive, la mère avait baissé le nez dans son assiette, l'enfant lui avait repris les mots du père d'un ton péremptoire et s'était esclaffé... C'était si drôle !

Peu de temps après, un après-midi, alors qu'il s'amusait à tailler un morceau de bois mort dans la grange, le père vint s'enquérir :

Que fais-tu mon garçon ? Une petite barque on dirait !
- Non, répondit le gamin avec fierté, c'est pour toi, pour quand tu seras vieux, la même écuelle que celle de grand-père !

A ces mots le père blêmit, vacilla et s'éloigna pensif. A peine l'entendit-on murmurer : comme on fait son lit, on se couche !


Dernière édition par Cédille le Mer 3 Déc 2008 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:32

Une petite répétition ici:
Citation :
Il y avait le père, homme imposant, travailleur acharné, et qui ne ménageait ni son temps ni sa peine, travaillant avec acharnement de l'aube au crépuscule.

Pour le reste, parfaitement écrit. Une belle leçon de morale qui plus est. Que le père se le tienne pour dit Contents
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:33

Très joli conte , mais est ce vraiement un conte?
les enfants ont cette rare faculté de nous ramener les peids sur terre, un peu comme un ballon sur
la fête foraine
Très agréable, merci pour ce dessert
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:37

Arhh ! L'oeil du maître de ballet ne laisse rien passer ! Merci Admin, j'ai (rapidement) corrigé !
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:41

Une transposition de "la housse partie", le fabliau du moyen-âge ? :-)): Je suis conteuse, j'en connais donc beaucoup...

http://nainborne.chez.com/conte.htm
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 16:51

Non Marjas !

Je ne copie ni ne plagie ! Je sais lire et écrire depuis l'âge de six ans ! Cette histoire est née de MON imagination et si elle ressemble à quelque autre conte je n'y peux rien.
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 17:01

Mais Cédille, je n'ai jamais dit que tu copiais ou plagiais ! J'ai parlé de transposition, c'est vrai, ce mot peut prêter à confusion. Je le regrette suée Mais je ne vois pas quel mot plus neutre pourrait le remplacer.

J'ai juste voulu dire que ton histoire me faisait penser à "la house partie", un très beau fabliau du moyen-âge que j'ai mis en lien pour le partager...
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 17:27

Un joli texte. Et Cédille, je ne pense pas que Marjas ait pensé que tu plagiais ou copiais quiconque, mais ton texte reprend ce qu'en littérature on appelle des topoi, c'est-à-dire des schémas traditionnels présents en ce qui te concerne dans la majorité, pour ne pas dire la totalité, des contes et autres fabliaux ... De ce fait il "ressemble" à du déjà écrit. Et moi aussi en lisant ton texte j'ai eu une impression de familiarité avec lui, ça ne retire rien à la qualité de ton travail.
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 17:44

eh bien moi, ton énumération m'a fait penser à une des chansons françaises que je préfère, de Brel, "ces gens-là", qui brosse à l'acide une famille "ordinaire"

beau texte, bravo à toi

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 19:15

OK les filles (ou les gars ?), je me colle une claque ! Une mouche m'aurait-elle piquée ?

Mais non Cédille, l'alibi des mouches ne tient pas car nous sommes en décembre ! Tu as un fichu mauvais caractère, admet-le !
Revenir en haut Aller en bas
Poupoune

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 20:03

Un très joli texte. Tu brosses le tableau parfaitement et nous amènes une morale bien sentie avec simplicité... J'aime beaucoup!
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 20:46

Ce que l'on transmet à nos descendants peut se retourner contre nous. La raideur, par exemple ! Bien trouvé, bien conté ! bravo rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Mer 3 Déc 2008 - 23:42

Le résultat est là cedille, nous avons tous aimé. Tu as si mauvais caractère que ça ? suée
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Jeu 4 Déc 2008 - 0:08

A notre distingué (e ?) Admin :

Mauvais caractère ? Ma main hésite... je réfléchis... que dire ?

Allons-y et jetons-nous à l'eau ! Disons que je ressemble à une infâme créature dont la carapace serait de la corne la plus dure et dont l'intérieur aurait la consistance d'un nougat tendre mâtiné de chocolat fondant.

En ai-je assez dit ? heu!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Jeu 4 Déc 2008 - 0:23

Faisons fondre la corne Contents
Revenir en haut Aller en bas
lauravanelcoytte

avatar


MessageSujet: Une femme obéissante et soumise comme on n'en fait plus.   Jeu 4 Déc 2008 - 10:16

Heureusement, dirais-je
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Jeu 4 Déc 2008 - 20:31

Excellente réponse de l'enfant, bien envoyé !
Ton texte me fait penser à une peinture deVan Gogh " Les mangeurs de pommes de terre", juste pour le cadre.
Quant aux enfants qui disent si bien les quatre vérités, je pourrais t'en dire de bien bonnes.
Et les ados aussi. Je lis " Entre les murs" pour le moment, bouquin tiré du film, et ça vole affraid
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Jeu 4 Déc 2008 - 23:07

Excellent! Court et percutant.
La réplique de l'enfant est cinglante et si juste!
Il n'y aurait pas la consigne de la dernière phrase, le texte pourrait s'arrêter sur la réponse de l'enfant.

Beaucoup aimé bravo
Revenir en haut Aller en bas
angus

avatar


MessageSujet: Re: L'écuelle   Jeu 4 Déc 2008 - 23:55

Très beau texte, je rejoins tous les commentaires ! la fin sonne comme un coup de massue dans la tête du pilier familial, le choc est perceptible, très bien rendu bravo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'écuelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'écuelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand-père, le père et le fils.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 49-
Sauter vers: