Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gestation

Aller en bas 
AuteurMessage
agnès

avatar


MessageSujet: Gestation   Jeu 15 Jan 2009 - 14:08

heu!


Dernière édition par agnès le Dim 12 Avr 2009 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 11:25

En voyant, ce matin, ce O commentaire, je me prends à méditer sur la forme parfaite de ce chiffre qui part de soi pour aboutir à soi... course vaine ou passage obligé vers une autre création ?...
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 11:55

le zéro est un nombre infini dans sa forme, comme le 8... je l'aime bien, personnellement Wink
Citation :
course vaine ou passage obligé vers une autre création
obligé par quoi ? pas par le nombre de comm', j'espère Wink
pasque marjas, juste une vingtaine d'heures entre la pose de ton texte et ton comm'... tu nous laisses le temps de déguster ? de tout lire tranquillement ? Contents

d'autant qu'il est beau, ton poeme. douloureux aussi.
j'ai noté ça :

Citation :
De loin une courbe parfaite
de plus près le patchwork
de toute une vie
bigarré mal ajusté

un thème récurrant chez toi, non ? la vie vue comme un patchwork bigarré et mal ajusté. je me souviens d'un autre où tu parlais de choses que nous ne savons plus raccommoder... ou qu'on ne peut pas rafistoler, sais plus exactement...
je t'avais dit mon désaccord, à l'époque, je le réitère WinkWink
tout se répare. sinon, je ne serais pas ici, à papoter suite à la lecture d'un joli poème Wink
parfois, ça recasse. et après ? c'est la vie qui avance, il suffit de refaire une couture un peu plus loin... non ?
peut-être est-ce parce que je n'aime pas les choses trop lisses, trop nettes, parce que je suis moi-même rafistolée à la va comme jte pousse... mais j'aime l'idée de choses ayant vécu, et que ce vécu ait laissé ses traces.

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 12:08

"course vaine ou passage obligé vers une autre création" Rien à voir avec la présence ou non de com, Pati ! Juste une réflexion sur ce tracé qui conduit à une réflexion et à la création, peut-être... ce parcours infini qui ne quitte jamais son empreinte...
Bon, je ne suis pas claire, je sais.

Un thème récurrent la vie rapiécée, chez moi ? Oui. C'est fragile, pas solide du tout et de couture en couture on doit courir pour que nos pas restent sur un terrain ferme et fertile...

bye
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 13:25

Marjas, tu sais ce que je fais maintenant quand je lis un texte de toi qui me parle profondement: un copier-coller rapide pour le garder sur disque dur. J'ai toujours l'impression qu'il va disparaitre!
Quant a commenter: je me suis retrouvee ici recemment tellement plus active que prevue because evitement pur de finir mes textes anglais. C'est une belle et enrichissante diversion mais qui coute du temps. Donc pas plus tard qu'hier je prenais la decision (ferme? c'que'j'suis faible quand meme) de moins commenter, mais quand meme d'essayer de tout lire. Ors il y a plus de contributions qu'a mon arrivee ici, ce qui prend du temps enorme.

Que faire?
-Ne lire que ceux avec qui on a des atomes crochus et ne commenter qu'eux? Porte ouverte a formation de clans assures.
-Lire tout et ne commenter absolument rien? Rester dans l'invisible peut avoir ses charmes. La lecture demeure enrichissante mais je m'en sentirais deshonete.
-Developper l'art des commentaires rapides et pertinents ? J'aimerais bien, et je m'y essaie, mais j'ai aussi recemment fait l'experience de personnes qui avaient mal percu mes commentaires, meme carrement l'oppose de mon intention.
-Se retirer completement (momentenement) et de lecture, et de commentaire ? solution possible, c'est sans compter sur l'aimant que ce lieu exerce sur beaucoup d'entre nous il me semble.

Pour toi, Marja, je t'avais deja donne un Bon valable pour l'annee, de j'aime bien ton texte et je ne te dirais que si je n'aime pas ou si il y a quelque chose que je ne comprend pas. Mais la, aussi maintenant, j'hesite beaucoup parce que j'ai l'impression que quand j'ose demande en toute simplicite certaines explications, c'est percu soit comme une critique, soit comme une inabilite de ma part de m'immerser dans le poetique, voire meme d'y participer donc je prefere garder mon energie pour la ou elle sera plus constructive.

Tout ca pour dire quoi au juste. Que je suis d'accord avec Pati pour ses commentaires ci-dessus. Ce texte me parle fort surtout en ce moment parce qu'il parle de la relation avec l'ecriture et que je suis en train d'ecrire justement la-dessus, mais en prose a la tout-va. Je reprendrais mes debordements plus tard, pour voir si finalement je peux passer sur mes doutes d'ecriture et devoir d'ecriture, sans chercher l'approbation constante des uns et des autres.
Je n'ai absolument aucun doute de mon 'don' d'ecriture, mais que fait-on souvent des cadeaux qu'on nous offre si ce n'est de les remiser loin des regards quand ils n'ont pas l'air de s'accorder avec le decor qu'on s'est choisi et j'avais choisi la parole face a face, alors revenir (de force presque) a l'ecriture et la langue maternelle, c'est tout un voyage a l'envers dans le temps.

Une marche à débroussailler
entre terre et racines.
Des trouées imbriquées
s'égarent
des allées se ferment.
Tout est piégé
englué
zébré de blanc et d'impossibles.

Tu vois, tu le dis bien mieux que moi! mais moi, je me dois de l'ecrire dans mes mots, dans mon histoire, dans du moins poetique surtout, tout du moins pour un temps, et surtout, surtout, j'ai envie d'y faire percer cette lumiere qui m'est bien arrive par 'les fissures de l'ame' comme on me l'a ecrit quelqu'un recemment, parce que meme dans l'humus riche rien de pousse sans cette lumiere. Je te parlerais bientot j'espere de cette vision d'arbre a l'envers qui m'est venu un soir en rentrant du boulot, quand tout nous apparaissait sans espoir au debut des annees Sida.
Mais pour l'instant,

On est seul
dans la jouissance de l'acte d'écrire.

encore que jouissance n'est pas assure a chaque fois. Que de frustrations en chemin.

Pour ton com sur haiku, j'y repond la-bas. Et je me suis permis de reposter ici mon texte sur le rafistolage pour reprendre l'image du patchwork evoque.

Please, don't stop posting even without commentaries!
sprite




----
A vendre?

25 Juin.... premier jour des soldes.
mvouais.. un peu dépassé - cette année on a décidé de le mettre sur e-bay, et pas au moins donnant
ça fait des années qu'il est a la solde et comme article, il a passé quelques saisons, mais que voulez-vous, y'a pas eu preneur
le mettre à la poubelle? ah, ben non, trop précieux dites; un modèle comme ça, on n'en fait plus.... tissage unique on m'a dit
un peu ravaudé, pas mal rafistolé mais Angèle du rayon couture a fait une merveille au fil invisible pour la grande déchirure, et le Dieudonné de l'entretien a remis tous les oeillets qui s'étaient barrés pour les lacets arc-en-ciel
y'a bien encore quelques accrocs tellement il a été trituré par les essayages fréquents, mais ça fait mode - y'en a qui déchire exprès, alors ...

bon, ça y est, j'ai mis l'annonce

mais non, mais non, gardez bien vos euros... les dollars non plus, on prend pas, nan nan
alors quoi? ben oui, tendresse, patience, engagement
et puis tiens, au plus méritant, on offre amour en prime
garanti!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 13:28

Citation :
Dans l'invisible
c'est un tracé nostalgique
une attente peut-être.

Le trop lointain fascine,
étrange.

On est seul
dans la jouissance des mots.

On est seul, à la lecture des mots,
La beauté de l'écrit fascine,
étrange,

En attente peut être,
de celui qui osera sans doute,
Poser une banalité sur un texte aussi personnel

Et puis, emporté par l'élan, on ose
Juste dire un mot,
C'est beau!

_________________
Admi......ratrice de vos mots !!!!!.
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:01

sprite a écrit:
Marjas, tu sais ce que je fais maintenant quand je lis un texte de toi qui me parle profondement: un copier-coller rapide pour le garder sur disque dur. J'ai toujours l'impression qu'il va disparaitre!


Sprite, j'ai promis de ne plus effacer...
Quant à commenter tous les textes, je suis comme toi, je n'y arrive pas, surtout qu'il m'arrive souvent d'en relire plusieurs fois certains... Alors ? On fait ce qu'on peut...

sprite a écrit:
si il y a quelque chose que je ne comprend pas. Mais la, aussi maintenant, j'hesite beaucoup parce que j'ai l'impression que quand j'ose demande en toute simplicite certaines explications, c'est percu soit comme une critique, soit comme une inabilite de ma part de m'immerser dans le poetique, voire meme d'y participer donc je prefere garder mon energie pour la ou elle sera plus constructive.
Il m'arrive aussi de demander qu'on m'explique certains passages ou certains textes abcons... Certains ne peuvent pas expliquer, d'autres ne veulent pas.
Comme je l'ai déjà dit, quand on publie c'est pour être lu et pour être "bien" lu il faut rester compréhensible... Sinon, on engrange tout chez soi pour les longues soirées sans télé ! Il faut dire aussi que parfois, le style pas simple du tout, hermétique cache des insuffisances... "Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément... Oui, j'en suis toujours là ! lol! yesse yesse


Please, don't stop posting even without commentaries!
sprite

OK, Sprite !
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:05

Merci pour ton commentaire poétique Admin... En retour, un court texte de Guillevic, un poète très profond sous son apparente simplicité. Il gagnerait à être plus connu, mais la mode est à l'hermétisme, même si on est dans le superficiel.

Si j'écris, c'est disons
pour ouvrir une porte.

Le plus curieux :
j'ignore

à quel moment se fait cette ouverture

-D'ailleurs, ce qui se lève
c'est peut-être un rideau.

E.Guillevic
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:14

Ah Guillevic.... je suis heureuse de voir qu'il y a des gens qui connaissent ses textes.
J'adore son poème "Recette" ... parfois je me dis que c'est un peu la recette de l'écriture...
Ton texte est très beau Marjas....
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:15

je connaissais pas ... mais j'aime bien Smile

merci pour le partage, marjas Smile

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:17

on pourrait l'avoir cette recette Contents Madeleine. Celles la je les consomme. Et bien je vais voir Amazon pour Guillevic.
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:19

La v'là Sprite:
Prenez un toit de vieilles tuiles
Un après-midi

Placez tout à côté
Un tilleul déjà grand
Remué par le vent

Mettez au-dessus d'eux
Un ciel bleu, lavé
Par des nuages blancs

Laissez-les faire
Regardez-les
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:22

mazette! deux minutes!!!

et on dirait la recette pour le haiku aussi
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:25

merci Madeleine... Tu as raison, Guillevic avait la recette !
Ses poèmes très courts permettent une longue méditation... Je le fréquente depuis des années et j'y trouve toujours de quoi rêver.

Un p'tit dernier ?

Il suffit
d'une absence de chant

pour que notre dedans
soit coupé du dehors.

E.G.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: éloge d'une exigente maitresse   Ven 16 Jan 2009 - 20:25

Très beau poème auto-référent comme on dit (écrire sur l’écriture) sur la fascinante servitude qui nous tiens devant l’écran ou la feuille , la fascinant exigence de parfois renoncer pour pouvoir dire ce quelqu chose qui ressemble à une boule d’amour et de feu….

Emporté avec moi :

Des voies de mer
coupées de l'horizon,
espaces où se brise
la lumière abusée.



Un battement végétal
une gestation prolongée
moins chaotique.

Une marche à débroussailler
entre terre et racines.
Des trouées imbriquées
s'égarent
des allées se ferment.
Tout est piégé
englué
zébré de blanc et d'impossibles.

Dans l'invisible
c'est un tracé nostalgique
une attente peut-être.

Le trop lointain fascine,
étrange.

On est seul
dans la jouissance des mots.
Ils fusent en geysers
en envolées
en flux en thyrses
en charpentes en nuages…

On est seul
dans la jouissance de l'acte d'écrire.
De loin une courbe parfaite
de plus près le patchwork
de toute une vie
bigarré mal ajusté.

Des voies de mer
coupées de l'horizon,
espaces où se brise
la lumière abusée.
Nulle douceur pourtant
seule l'ossature à nu
la rencontre tragique des mots
et d'une réalité trop longtemps tue.

Ici contre l'inachevé
ou la finitude
une page lisse vierge.
Silence extrême
où flotte l'indécision.

Bientôt des mots-murailles
dressés comme des pieux
bientôt des mots-caprices
et le lent travail d'usure
pour que naisse enfin
le rouge
dominé.

Bientôt des mots
comme carapace...

[/font][/color][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Ven 16 Jan 2009 - 20:27

sprite a écrit:
mazette! deux minutes!!!

et on dirait la recette pour le haiku aussi

Ce soir je suis plus rapide que l'éclair!!! lol
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gestation   Sam 17 Jan 2009 - 13:28

Xavier a écrit:
Très beau poème auto-référent comme on dit (écrire sur l’écriture) sur la fascinante servitude qui nous tiens devant l’écran ou la feuille , la fascinant exigence de parfois renoncer pour pouvoir dire ce quelqu chose qui ressemble à une boule d’amour et de feu….

Emporté avec moi :

Des voies de mer
coupées de l'horizon,
espaces où se brise
la lumière abusée.


Xavier, merci d'avoir emporté un bout de mon poème avec toi. Il était là juste pour ça : le partage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gestation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gestation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE LIBRE :: Poésies-
Sauter vers: