Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon vieux Léon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Mon vieux Léon   Lun 23 Fév 2009 - 21:50

Les mots dansaient devant mes yeux en même temps que les sept boîtes de rangement : « Mme Suzanne n’a jamais commandé cela. Cependant elle décide de conserver le paquet que le livreur a déposé devant sa porte. A vous de décider l’usage qu’elle va faire du contenu du paquet et des conséquences de sa décision ». Je revoyais aussi le clip vidéo posté par Joye – le « Suzanne » de Léonard Cohen interprété par Françoise Hardy - et celui, plus onirique, de Janeczka, avec une litanie troublante par-dessus un film en noir et blanc où les images avaient l’air de tanguer… quand le téléphone sonna et me réveilla complètement.

4 heures du matin au radio-réveil ! Qui pouvait nous appeler à cette heure-là ? J’étendis le bras gauche. Madame Lapsi, ma chère et tendre épouse, avait découché dans la chambre voisine, sans doute victime d’une insomnie, lassée de mes visions ronflantes et gonflantes. Je me levai et allai décrocher le combiné.

- Je sais tout ! Je sais tout ! »

C’était mon grand-père. J’avais reconnu sa voix goguenarde de petit mec nerveux aussi prompt à rigoler qu’à faire exploser sa colère. Là, présentement, il était neutre. Je lui dis :

- Je sais que tu sais tout et que tu as toujours l’air de tout savoir sur tout, Grand-père, mais moi, je ne sais pas si tu sais l’heure qu’il est ! C’est quatre heures du matin ici. Et nous on bosse demain… euh, tout à l’heure ! »
- Ah ? Excuse moi, Lejolusse, je ne me suis pas rendu compte du décalage horaire. Mais vois-tu, moi aussi je vais au charbon, tout à l’heure ! »

Je m’appelle Jean-François Lajolusse mais mon grand père aime bien nous appeler, mon frère et moi, non par nos prénoms, mais par le nom de mon père.

- Bon. A part ça, qu’est-ce que tu veux savoir, Grand-père ? »
- Rien puisque je sais tout ! Si, une chose : c’est quoi ton nouveau parti, là ? »
- Un nouveau parti ? De quoi parles-tu ? Je ne fais pas de politique, moi ! »
- C’est bien ce que je t’ai toujours reproché, espèce de social-traître ! C’est quoi alors, tes réunions à la Maison de quartier ? »
- C’est un réseau d’échanges de savoirs avec des ateliers cuisine, écriture et chanson. »
- Vous allez vous présenter aux élections ? »

Il est bouché ou quoi, ma parole ?

- On n’écrit pas des tracts mais des poèmes, des contes, des nouvelles. Parfois peut-être des chansons qui se moquent des hommes politiques mais ça ne va jamais très loin. »
- Et, en tant que secrétaire général, tu ne présentes pas ta candidature ? »
- Ecoute, Grand-père, tu ne le sais peut-être pas mais maintenant pour être élu à quelque poste que ce soit il faut porter des talons hauts ! »
- Les femmes ont pris le pouvoir chez toi ? »
- En Bretagne ? Oui ! Une société matriarcale, moi, ça me va super bien ! Et si tu me disais maintenant comment vous allez, toi et Grand-mère ? »
- Oh, moi, ça va ! Je vais à la pêche avec Maurice et Georges, je joue aux cartes avec Louis, Bernard et Hubert. Et puis je vais aux réunions, moi ! »
- Quoi ? Vous continuez à refaire le monde comme Marinette et moi dans la cuisine ? Je le crois pas, ça ! »
- Si, si avec Joseph, Vladimir, Charles, Frédéric ! Et toi qu’est-ce que tu chantes avec tes femmes ? »
- En ce moment, des chansons du folklore américain ! »
- Bleah ! »
- Mais je leur fais aussi chanter « Kalinka » et « Le Temps du muguet » en russe ! »
- Dis-donc, à propos, Jean-François, c’est quoi ces manières de te faire appeler Joe Krapov, maintenant ? »
- Mais enfin, Grand-père, c’est une façon de te rendre hommage, quelque part ! »

Ca le laisse un peu sans voix. Pendant ce temps-là Marinette, réveillée par la conversation, vient voir avec qui je cause. Je lui fais signe de ne pas s’inquiéter et elle repart s’allonger dans notre chambre.

- Dis donc, camarade syndiqué, ca te dérangerait de me passer Grand-mère deux minutes ? »
- Ah ? Tu veux parler à… C’est que… Attends un instant, on m’appelle justement sur mon portable ! »

J’entends à l’autre bout une sonnerie qui est un remix disco du « Temps des cerises ». J’ai de la chance que ce ne soit pas « Ramona » à l’accordéon ou « L’Internationale » en électro. Puis j’entends « Bip… Bip… Bip… Bip… ». Non, pas Spoutnik. Juste le téléphone qu’on a raccroché.

Grand-père avec un portable ? J’ai du mal à visualiser la scène ! Lui qui n’a jamais eu de carte bleue ! Et puis cette façon de s’éteindre dès qu’on lui parle du reste de la famille… Quand même ! Il aurait pu donner des nouvelles plus tôt ! Ca fait vingt-deux ans qu’il n’a pas appelé ! Il faut dire aussi à sa décharge que depuis vingt deux ans il est m…

Ca fait vingt-deux ans qu’il est… mort ?

Qu’est-ce que je fais là, moi, debout comme un con dans le séjour à regarder le téléphone et à attendre qu’il sonne à nouveau, à espérer entendre encore des voix chères qui se sont tues ?

Je vais me recoucher. Je vais aller me recoucher, essayer de penser à Madame Suzanne et à son paquet mystère, me remémorer les commentaires de Janeczka et Caro Carito, imaginer ce que je vais pouvoir tirer de mon côté d’une livraison de poupée gonflable à une vieille dame qui habite 188 bis rue de Brest à Rennes. Je vais me recoucher et penser à mon défi du samedi.

- C’était qui ? » demande Marinette Lapsi-Lejolusse.
- Oh, personne ! C’est juste mon surmoi qui me travaille ! »
- C’est pas grave alors ! Il vaut mieux que ça soit ça que la prostate ! »

Ce que j’aime chez Marinette, c’est que, elle aussi, j’ai toujours l’impression qu’elle sait tout !
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Mon vieux Léon   Lun 23 Fév 2009 - 23:36

bravo Il m'a l'air bien plus vivant comme tu le raconte depuis qu'il est mort. Tu nous emène loin jusqu'au retournement de situation.

Tu es sur de ne pas vouloir te présenter aux élections ?
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Mon vieux Léon   Mar 24 Fév 2009 - 1:26

http://www.youtube.com/watch?v=hcI3_M4TOuc&feature=related

c'est cui-la ton grand-pere?

mais en tout cas, pas decu, la veine Krapov tiens la route!
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Mon vieux Léon   Mar 24 Fév 2009 - 19:42

Joe, à te lire, tu devrais te mettre en rapport avec notre Noël Godin national , celui qui a jeté une tarte à la crème à la figure de BHL et Bill Gates...
Juste une idée pour ton futur projet....
Et bisous pour le texte accessoirement lol!
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Mon vieux Léon   Mer 25 Fév 2009 - 0:28

Nos grands-père sont inextricablement liés à nos passés. C'est drôle alors que le tien celui de Lejoulusse revienne pour faire vibrer le présent.
Revenir en haut Aller en bas
lauravanelcoytte

avatar


MessageSujet: Nos chers disparus   Mer 25 Fév 2009 - 10:29

toujours présents... c'est ce que je resssens...
Revenir en haut Aller en bas
poppy




MessageSujet: Mon vieux Léon   Dim 1 Mar 2009 - 19:16

"Le joli lapsus", c'est mignon comme petit nom!
Et ce grand-père pas si mort me rappelle furieusement des amis bien (et bons) vivants, fidèles de et à Léon, Vladimir et Karl!
Bravo, encore une fois.
poppy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon vieux Léon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon vieux Léon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vieux sanglier
» 20 ans = vieux ou jeune ?
» Bien des amours... Les vieux mariés
» Vieux Billet de la commision des transport de Montréal 1966
» Pavoni: vieux modèle VS nouveau modèle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 61-
Sauter vers: