Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pépé Gildo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bruyère

avatar


MessageSujet: Pépé Gildo   Jeu 26 Fév 2009 - 21:38

Le ciel est trop bas - ou ai-je un peu trop vieilli - pour que je puisse à nouveau retrouver son visage dans les nuages. C'est ainsi pourtant que le souvenir de pépé Gildo subsiste. Après son enterrement au mois d'août et ma première réelle confrontation avec la mort, assise sur la banquette arrière de la voiture et n'ayant que le ciel où poser ma détresse - ma mère portait la sienne et je la respectais - , son visage tendrement s'est formé dans les nuages: je crois qu'il souriait.

J'avais treize ans et n'en fus pas plus surprise que cela . Je cherchais des réponses aux questions que je ne posais pas. Personne n'eut connaissance de ce visage éthéré car il m'appartenait comme ces gestes de tendresse que nous échangions à défaut de paroles que je ne comprenais guère: son fort accent italien et l'absence de dents rendait difficile les conversations.
Je le revois dévissant le couvercle d'une boîte en fer ronde pour m'offrir des pastilles Pullmoll avec un court sourire sur son visage fatigué. Ou bien assis tous les deux dans la salle à manger, lui lisant son journal posé sur la table et moi de l'autre côté feuilletant les pages du catalogue Manufrance: nos regards se croisaient par dessus les mots que nous ne partagions pas. Plus tard, on me racontera le travail pénible qu'il avait dû exécuter lorsque, à genoux , il avait poncé la piste du vélodrome encordé pour ne pas glisser.

Au mois de septembre qui suivit son départ , j'entrais en classe de quatrième et commençais les cours d'italien. Il serait trop tard pour en profiter avec lui. Aujourd'hui encore, plus de quarante ans après sa mort lorsque j'entends parler cette langue, c'est toujours vers lui que mes pensées s'envolent.
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Pépé Gildo   Jeu 26 Fév 2009 - 22:16

un tres beau texte mais qu'attendre d'autre de toi! ce qui me fascine (depuis longtemps) c'est la variete des boulots durs que doivent faire certaines gens pour le bien publique. Je me souviens d'avoir communique du temps de mes 'chat rooms' avec un monsieur qui travaille la nuit dans une usine ou il decoupe les moquettes pour sieges de bus et de metro. J'avoue que depuis je pense souvent a lui quand mon regard se pose sur un siege de transport publique.
Si jamais je vais au velodrome, j'aurais une pensee pour ton grand-pere.
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: Pépé Gildo   Jeu 26 Fév 2009 - 23:39

Bruyère a écrit:
Le ciel est trop bas - ou ai-je un peu trop vieilli - pour que je puisse à nouveau retrouver son visage dans les nuages. C'est ainsi pourtant que le souvenir de pépé Gildo subsiste.

Un très beau début, prélude de la douceur du reste de ton portait sunny
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Pépé Gildo   Ven 27 Fév 2009 - 19:55

Una bella storia Brigou. Bravo e grazie mille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pépé Gildo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pépé Gildo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Second rôle] Gildo di Marco
» Nouveautés BD de la semaine du 12/04/10 au 17/04/10
» PHOTOSUITE 2015.Semaine 15, du 6 au 12 avril: GilDo.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 61-
Sauter vers: