Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les deux autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sprite

avatar


MessageSujet: Les deux autres   Sam 28 Fév 2009 - 20:48



Toi, très grand avec des mains calleuses habituées à tenir des fourches.

Elle, menue comme une petite souris noire et aussi silencieuse.

Toi, assez avare de mots même à la fin où je t'ai si souvent tenu la main sur ton lit d'hôpital simplement parce que cette année là ma route pour le lycée passait juste devant.

Elle, afférée aux fourneaux pour le grand dîner de Noël: pas moins de sept ou huit plats, dont au moins charcuterie, pintade, canard, rôti de porc, et vers les sept ou huit heures du soir enfin les chocolats de luxe. Vos trois enfants réunis avec toute leur progéniture dans l'unique pièce ou les adultes discutaient in aeternam volailles et vaches à vêler pendant que la marmaille repue depuis longtemps s'emmerdait à cent sous de l'heure parce que dehors il faisait trop froid et qu'il n'y avait pas encore la télévision.

La maison près des bois, la dernière au bout d'une petite route qui se transformait pour les derniers cent mètres en un chemin de pierre avec une bande d'herbes sauvages au milieu. La grande mare sur la gauche en arrivant et le tas de fumier trônant au beau milieu de la cour entre l'écurie attenant à la maison d'habitation et de l'autre côté les granges et étables à génisses.
Il faut que je vous dise le jour où j'ai rendu visite à votre fils, le tonton Jean qui ne s'est jamais marié, et qu'à la place du tas de fumier il y avait une piscine, j'ai éclaté de rire. Granges, étables et écuries, aussi belles soudainement que des Mas Provençaux, crépies de blancs et séjours gigantesques pour la grande famille d'entrepreneurs Lyonnais qui ont racheté les terres à cause de leur goût pour la chasse. Ils l'ont laissé votre Jean, dans la partie où il a toujours vécu qui ressemble plus maintenant à l'ancienne étable. Un acte charitable mitigé: comme vous aviez toujours été fermiers, il n'avait aucun droit de rester quand vos propriétaires ont vendus, mais pour les nouveaux acquéreurs, le tonton a pu faire office de garde chasse sur place et bon marché en plus.

Je me souviens du champ de tournesol, de l'allée des noisetiers, du fil de la vierge qu'elle m'a montré pour la première fois, de la chambre aux crapauds ou nous dormions pendant nos courtes vacances chez 'mémé et pépé de Lappes', cet autre bout du monde à trente kilomètres de chez nous.
Trois ou quatre fois l'an, il y avait la sortie dominicale en Traction Citroën, ou nous guettions avec impatience les deux châteaux au détour de leurs tournants. L'un de briques rouges caché par une futaie épaisse et l'autre plus loin, une grande bâtisse blanche au bout d'une allée de platanes au milieu d'une forêt.
Ce qu'ils m'ont fait rêver d'autres mondes ces deux lieux jalonnant les épopées dominicales. Vous deveniez dans mon imagination les fermiers chez qui se cachait Peau d'Ane ou ceux à qui le Chat Botté sommait de dire que les terres appartenaient au marquis de Carabas.

Toi, tu as sans doute déclenché en moi cette semi-vocation d'accompagnement aux mourants.

Elle, je cherche sans vraiment trouver ce qui l'a fait vibrer.

De toi, une photo avec votre cheval de trait du temps de la jeunesse de mon père.

D'elle, une photo prise avec mon bébé dans ses bras trois mois avant qu'elle te rejoigne quand elle ne pouvait plus parler du tout, elle, la silencieuse.

Et lui, mon père, l'éternel étranger dans un village dont il ne comprenait plus le patois. Mais ça c'est une autre histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Plumentête

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Sam 28 Fév 2009 - 20:59

Un beau texte empreint de sensibilité et de tendresse, de retenue et d'empathie. Un texte dans lequel j'ai reconnu bien des images, comme le cheval de trait par exemple...Un texte qui comme souvent chez toi m'a ému.
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Sam 28 Fév 2009 - 22:02

J'aime beaucoup Sprite... je l'imagine bien la maison prés des bois... le champ de tournesol.. et l'allée des noisettes.. ça sent bon le bonheur !!
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Dim 1 Mar 2009 - 0:29

Joli texte, sprite !
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Sam 7 Mar 2009 - 1:11

Un texte que je trouve universel car il témoigne bien de l'histoire de la paysannerie française.

Les fermes d'antan avec leur tas de fumier imposant, leur maison basse à pièce de vie unique...
Et puis ces fermes plus ou moins abandonnées et rachetées par les "gens de la ville" et retapées en superbes maisons...

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Sam 7 Mar 2009 - 1:15

Sprite, je prolonge mon commentaire d'au dessus par une question :

le grand oncle de Louisette (dans la cloche du village) il est de quel coté. De ce grand-père ci ou de la Marthe et de l'Eugène?
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Lun 16 Mar 2009 - 5:02

le grand oncle de Louisette il est un peu fictif, mais du cote de la Marthe et de l'Eugene pour le decor et l'histoire vraie de la cloche. Il faudra d'ailleurs que je retravaille mes personnages.

Merci de me suivre attentivement. Je vais envoyer la Marthe faire une visite a Totote un de ces quatre Contents Tout un texte au passe simple, je sais pas si j'y arriverais. Mais ce serait un bon exercice.

Ca serait marrant aussi comme consigne de se faire rencontrer nos ancetres.
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Les deux autres   Lun 16 Mar 2009 - 10:01

C'est un joli texte Sprite, tout tendre et, je trouve, un brin mélancolique.
Et c'est un texte différent de tes autres textes dans la tonalité. Je ne saurais pas vraiment expliquer pourquoi. Mais je le trouve "plus doux" que tes autres textes.
bye
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les deux autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les deux autres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais où sont passés les deux autres ???
» Pouf pouf.
» Deux autres libellules photographiées hier
» deux autres très beaux films.
» Deux autres "chapourles"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 61-
Sauter vers: