Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Matin de silence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
agnès

avatar


MessageSujet: Matin de silence   Lun 2 Mar 2009 - 15:28


La brume qui se dépose sur l’herbe est le seul signe de vie. Le soleil n’est pas encore levé, mais des rayures roses se multiplient sur l’horizon.
C’est un matin de silence, comme je les aime. J’ouvre tout grand les yeux, je respire à petits coups pour humer la nature qui s’éveille. Des odeurs multiples, pointues ou douces, fraîches ou plus musquées me ravissent.
Entre mes doigts gourds, je serre un vieux couteau de cuisine mille fois affuté. Je ne veux pas le perdre comme la dernière fois. A mon bras gauche, un panier en osier se remplit lentement…

Il marche devant. Sa haute silhouette, qui se détache sur le marine du ciel, me rassure. Il se penche, cueille quelques herbes qu’il dépose dans son panier en prenant soin de ne pas les mélanger. D’un signe discret, il me dit d’approcher. Il me tend une plante frêle, me demande d’en écrase une feuille, d’en respirer le suc. Il me dit un nom barbare que je m’efforce de répéter pour le graver au tout dedans. Il me parle de son usage que je crains d’oublier…


Le soleil s’est levé. Nous rentrons. Il me prépare un énorme bol d’Ovomaltine et des tranches de pain étroit généreusement couvertes de fromage blanc et de gelée de groseilles rouges. Inoubliable ce pain flamand ! Une énorme miche plate, des tranches si grandes qu’on est obligé de les couper en plusieurs morceaux pour qu’elles tiennent dans une main d’enfant… Mise en appétit par la sortie matinale, je dévore le petit-déjeuner.
- Va vite te coucher maintenant, me dit-il. Mémé va se lever. Elle va encore me gronder.
Le lit moelleux, le drap frais, mon ventre rempli, je me laisse glisser dans le sommeil, heureuse d’avoir herborisé une fois de plus avec mon pépé guérisseur. Je n’ai pas encore 10 ans.



Emiel était un peu sorcier. Avec des plantes sauvages, il soignait sa famille, ses voisins et amis et tous ceux qui venaient le consulter. Jamais il n’a voulu se faire rétribuer.
Toutes les maisons où il vécut avec ma mémé déménageuse devaient avoir un grand grenier bien aéré. C’est la seule condition qu’il imposait. Alors, un tantinet moqueur, il suivait les errances de ma grand-mère sans rechigner.

Le grenier était occupé par des dizaines de bouquets de plantes accrochées sur des cordes, comme le linge. La tête en bas, les herbes séchaient lentement. Mon pépé en prélevait quelques feuilles par ci, par là, pour réaliser des macérations, des décoctions et autres infusions à l’usage de ses malades.

Jaloux de ses secrets, il ne partageait pas son savoir. Malgré mon jeune âge, j’étais la seule qu’il tolérait à la cueillette des simples. Sans doute parce que tous deux nous aimions le silence, la nature, la solitude. Je l’aimais, lui. Pour rien au monde, je n’aurais manqué la sortie !

Tard dans la matinée, quand je me levais enfin, mémé me préparait un bol de café à la chicorée et une collation légère. Juste pour la forme, elle bougonnait.
- Je suppose que tu n’as pas très faim. Le Flamand t’a encore sortie ce matin. Il est fou !


Quelques années plus tard, un matin d’été, alors que je me préparais à passer plusieurs jours chez eux, un coup de fil de ma grand-mère nous alarma. Mon pépé était malade et avait demandé qu’on appelle un médecin. Pour la première fois de sa vie, il allait consulter un docteur. Il savait que sa médecine était impuissante pour le guérir du mal qui le rongeait. Mémé aussi avait compris qu’elle allait perdre son taiseux, son compagnon de vie.

Moi, je perdais un de mes anges gardiens. Un de ceux qui m’ont aidée à grandir... malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Lun 2 Mar 2009 - 16:47

Marjas, quel texte parfait et magique. Comme d'habitude ecrit d'une plume superbe. Mais ce portrait d'un cueilleur de simples comme j'en ai si souvent reve pour un projet que j'avais mais ne pourrais pas realiser, oui, ce portrait va vraiment rester avec moi. Et je n'aurais jamais, jamais imagine la grand-mere demenageuse mariee a un guerisseur. Mais il est dit que les opposes s'attirent.

Merci d'avoir depose ce texte

Nous ne finissons jamais de grandir.
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Lun 2 Mar 2009 - 21:18

Merci Sprite !

J'ai quitté mon état de mise en veilleuse pour rendre hommage à ce grand-père que j'aimais tant ! C'était un être de silence... je l'étais aussi. bye
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Lun 2 Mar 2009 - 22:49

Merci d'être passée par là, d'avoir fait parler le lien du silence.... ces liens si forts parfois!
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Mar 3 Mar 2009 - 16:19

MESANGE a écrit:
Merci d'être passée par là, d'avoir fait parler le lien du silence.... ces liens si forts parfois!

Merci à toi, Mésange. Je ne pouvais pas taire ce lien qui m'a unie à mon grand-père. J'ai eu la chance de le connaître jusqu'à mes 15 ans. L'autre était décédé quand j'avais presque 5 ans, mais je m'en souviens très bien. Nous avions des fous-rires complices et de "grands secrets".

Je retourne à mon silence très reposant ! Contents
Revenir en haut Aller en bas
Sherkane

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Sam 7 Mar 2009 - 0:54

Un très beau texte marjas. Et un pépé que ne peut oublier...
flower
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Matin de silence   Sam 7 Mar 2009 - 13:43

Merci Sherkane. Toujours présent en mon coeur mon pépé flamand ! bye
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matin de silence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matin de silence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» Matin en Caroline du Sud
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?
» SANS SOUCI EST MORT CE MATIN
» Matin calin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 61-
Sauter vers: