Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sprite

avatar


MessageSujet: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Mer 22 Avr 2009 - 2:13

extraits d'un manuscrit de 1369 découvert lors de rénovations à Nyons qui avaient nécessité le déplacement de certaines dalles anciennes (traduction par les bons soins de l'Université de Montpellier)

Un ami prêtre m'a procuré le vélin. J'y tatoue jour après jour l'histoire de mes compatriotes. Je prie que dans un avenir que j'espère plus lumineux on découvre ces écrits que je dépose au fur et à mesure dans une jarre scellée au cimetière.

Je suis Juif mais ne peux le révéler, même à ces gens d'Eglise et de la Justice qui me permettent de subsister en me payant juste de quoi me nourrir pour mes transcriptions de textes sacrés.
Pendant que le monde s'affairait à s'accuser les uns les autres de l'origine du fléau, c'est par charretées entières que nous emportâmes nos morts vers des fausses communes en dehors de l'enceinte. J'ai perdu ma mère, ma femme, mes quatre enfants, mon frère unique et toute sa famille, à l'exception d'un neveu qui me quitta dès que le plus gros du danger fut passé. J'espère que je ne vivrais plus trop longtemps. Ma foi m'interdit de mettre fin à mes jours, mais depuis l'épidémie, je n'ai plus goût à rien et j'ai perdu le plaisir de la compagnie des hommes.

Je ne sors pratiquement jamais. Je vis dans l'ombre. Le jour, derrière mes volets clos, je les entends qui grouillent à nouveau à travers la cité, échangeant, moyennant, célébrant, gouaillant.
Je me rend compte à quel point la rue est le cordon ombilical qui relie l'individu à la société. Moi, je m'en suis coupée. Je n'emprunte la ruelle que très tard certaines nuits pour rejoindre les tombes et marcher, marcher encore pour m'éclaircir le cerveau.

Quand je partirai, je ne manquerai à personne. Je suis heureux de penser que la ville reprend peu à peu de l'activité et que les gens ont retrouvé le goût de la communication et oublient déjà querelles et accusations qui ont rendu le fléau bien plus lourd à porter. Je me sens aigri malgré moi et trop vieux, trop affaibli pour me réinsérer dans la vie de la ville. J'espère qu'à l'avenir, les hommes comprendront qu'il ne sert à rien de chercher un bouc émissaire quand la Nature nous envois des épreuves pour nous rappeler à notre mortalité. Je prie que mes écrits soit témoins de la futilité de considérer tout étranger comme ennemi. Trouver subsistance est déjà suffisament difficile pour ne pas rajouter peur et haine d'autrui aux maux de ce monde.

J'ai confiance en l'avenir. J'ai confiance aux pouvoirs de l'écriture. Cette magnifique invention du vélin permettra à beaucoup plus d'apprendre à lire et à nous comprendre à travers les siècles. Mon Dieu n'est ni chrétien, ni hébreu, encore moins celui des sarrazins. Nous sommes tous façonnés d'ombre et de lumière, je l'ai compris lors de mes délires enfiévrés dont je me suis remis, je ne sais par quelle grâce. A toi, qui a découvert cet écrit que je laisse à part des autres, suis la carte que j'ai inscrite derrière. Le chêne indique l'endroit de la jarre dont le contenu t'en dira beaucoup plus que ces quelques lignes. Bonne chance ami du futur.


---------
15 Aout 1996- extraits d'un journal de voyages

Le jardin des arômes, j'étais venue pour ça. Renouer avec mes passe-temps d'avant ne marche pas. Même dans cette ville où la lumière illuminent les pierres blanches, je reste tapie à l'ombre. Je ne sors que longtemps après le coucher du soleil quand les habitants ont depuis longtemps déserté la ruelle et tiré leurs volets. A pas de loups sur les dalles empreintes d'histoires oubliées, je sors de l'enceinte pour rejoindre les chemins enlunés où je marche à m'en vider la pensée.

Ah réapprendre un quotidien comme nous le vante les média. Le bonheur on s'y fait, le malheur on ne s'y fait pas, c'est ça la différence. J'envierais pour le restant de mes jours, l'insouciance de ceux qui évitent de penser à la mort, ma seule amie vraiment fidèle.
D'abord on a accusé les homos, puis l'Afrique. Il a fallu entendre beaucoup d'histoires plus toutes idiotes les unes que les autres, sur ceux qui auraient baisés un singe vert. On ne saura jamais tous les dessous de l'affaire. J'aurais compris au moins une chose: on ne porte pas tous le même regard sur un phénomène, même quand il touche toute une population. Il faut y être confronté de près pour en retirer les leçons qui nous sont imparties, et celles-ci ne sont pas pareilles pour tous ceux qui y sont impliqués. Ce que j'ai vécu au quotidien pendant si longtemps et m'a transformée du tout au tout, a à peine effleuré certains de ma famille et de mes contemporains.
Moi, j'en reste marqué, comme un tatouage nazi sous l'épiderme, sauf que cette encre indélébile est gravée dans mon âme. Le soleil peut bien continuer à briller à perpétuité, il ne fait plus reluire en moi ce désir de chercher le bonheur à fleur de ruelle.

Demain je ferais ma valise. La fête médiévale où l'on m'a conviée se fera sans moi. Les médecins de la peste arboreront leurs habits de cuir et leurs becs emplis d'herbes odorantes qui effrayeront les bambins perchés sur les épaules de papas rigolards. Les farandoles folles au son de fifres et de tambours s'enfileront de ruelles en ruelles, tissant ombres et lumières dans un va et vient incessant de babillages et éclats de rires.
J'emporterais avec moi tous les fantômes qui m'accompagnent depuis longtemps, plus ceux glanés en chemin qui se cherchent un paradis. Je pars pour la Grèce. Puis ce sera Lhassa.

Nul ici se souviendra de moi, en tout cas pas ces poivrots philosophes que j'écoute malgré moi quand ils titubent dans ce dédale du dehors. Même pas le facteur qui m'apporta cette lettre d'une amie, pourtant bienveillante, contenant cette coupure de journaux relatant les récentes traductions de certains textes médiévaux sur la peste, quand elle sut que je séjournais quelques semaines à Nyons. Si elle savait, comme il me transporta si loin du jardin aux arômes où j'avais espéré (un peu) cueillir ces simples qui procurent l'oubli.


Post-it sur table de chevet…
Ne pas oublier de remettre la clef à Mélanie en partant ou si elle est déjà partie au marché, à son compère Gustave.


Dernière édition par pati le Jeu 23 Avr 2009 - 1:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
lauravanelcoytte

avatar


MessageSujet: Un sacré travail...   Mer 22 Avr 2009 - 9:08

poétique
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Mer 22 Avr 2009 - 11:35

Sprite, je te découvre une autre face, un autre style très poignant.
Et l'idée de la suite d'un texte lu sur G. est intéressante. flower
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Mer 22 Avr 2009 - 19:03

Ca vaut le coup toi quand tu sors d'une phase d'inertie! Contents
Superbe Sprite...
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Mer 22 Avr 2009 - 23:04

Un voyage sérieux, grave même, dans les méandres du Temps qui ne change guère, avec heureusement un petit clin d'oeil final aux autres textes publiés. Une très belle contribution.
bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Jeu 23 Avr 2009 - 1:43

Joe Krapov a écrit:
Un voyage sérieux, grave même, dans les méandres du Temps qui ne change guère, avec heureusement un petit clin d'oeil final aux autres textes publiés. Une très belle contribution.

oui, hein, merci pour l'inspiration, toi et les autres, heureusement qu'il y a les autres textes pour trouver des chutes!

mais le titre a quand meme failli etre: thelasso therapie a Santorini ou engrecer un yak au lasso a Lhassa !! (mais ca allait pas avec le thon general pipe ... euh, ni avec la morue adjudent j'sors )
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Jeu 23 Avr 2009 - 1:46

comme quoi, les rencontres de lectures de mossieur google ont de quoi nous faire vibrer... Wink

une très belle histoire. sombre, dure, cruelle... mais narrée avec beaucoup de finesse, et de douceur.

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Jeu 23 Avr 2009 - 2:42

Voici un texte qui sort de l'ordinaire !!!

Le narrateur dans la première partie me rappelle un peu le protagoniste de "Tous les hommes sont mortels" par Simone de Beauvoir. Mais bien sûr que ce n'est pas cette histoire-là, c'est juste le ton de dégoût du narrateur qui m'évoque le roman.

Bel écrit, Sprite, bravo !

ola
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Jeu 23 Avr 2009 - 3:18

joye a écrit:
Voici un texte qui sort de l'ordinaire !!!

Le narrateur dans la première partie me rappelle un peu le protagoniste de "Tous les hommes sont mortels"

comme quoi l'ordinaire des uns fait l'extraordinaire des autres debil
en tout cas Joye, tu en connais plus sur 'ma culture' que moi sur la tienne... [j'ai jamais lu du Beauvoir aie j'sors ]
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Sam 25 Avr 2009 - 19:02

Bouche bée et les yeux écarquillés que je suis ! Mieux ! Boum ! heu! Parce que ce texte-là a été travaillé. Respect Madame Sprite. Je crois que vous pouvez être satisfaite. Vos lecteurs ont de la chance !

Mille bravos Sprite ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Dim 26 Avr 2009 - 17:56

Je reste sans voix sans mot devant un texte pareil
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   Lun 27 Avr 2009 - 2:06

merci Charlotte et Cedille
j'avais pourtant pas eu l'impression de le travailler tant que ca ce texte, mais reflexion faite, si, quand meme, puisque muri sur plusieurs jours...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)   

Revenir en haut Aller en bas
 
en boucle (suite a un texte decouvert sur Google)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE][RESOLU] GS2 Redémarre en boucle suite a un flash !!
» Remerciement aux donateurs
» Diffusion étrange sur la TSR
» [AIDE] probleme texte arab sur google
» [Android] Reboot en boucle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 69-
Sauter vers: