Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La rue... je connais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte

avatar


MessageSujet: La rue... je connais.   Ven 24 Avr 2009 - 18:35

L’écriture me tire la gueule, elle ne veut plus de moi.
Elle me boude carrément. Je la comprends.
Moi non plus, je n’apprécie pas qu’on m’impose des règles auxquelles je ne crois plus.
Je suis né dans la rue avec des cris et des larmes dans la bouche. Je ne connais pas bien la liberté, mais je voudrais quand même pouvoir vivre et dormir tranquille la nuit sans être sans cesse travaillé par le dernier problème de la semaine à résoudre pour le lendemain.

Cette fois , l’ exercice imposé se fait encore plus exigeant que d’habitude .
Ce n’est pas seulement un bon mot à devoir placer dans le texte mais 2 phrases absolument.
Mais moi,je n’ai pas du tout envie de faire du copier coller avec « le bonheur on s’y fait , le malheur on ne s’y fait pas c’est çà la différence. »
C’est pas mon truc, ce genre de citation.
Car finalement c’est quoi le bonheur, hein ?
Comme disait l’autre, dans l’itinéraire d’un enfant gâté, c’est quand les emmerdes te foutent la paix.
C’est vrai quoi ? Et c’est un connaisseur expérimenté de la chose qui témoigne ici.
Entre bonheur et malheur il n’y a qu’une bête petite lettre de différente .On ne va quand même pas en faire tout un plat de résistance.(entre parenthèse,j’ai faim moi, mais d’une bonne tartine au Nutella. )

La deuxième phrase est plutôt du genre psychophilopolitique, ( La rue est le cordon ombilical qui relie l’individu à la société.) : un bon titre pour une dissertation de rhéto qui fera transpirer l’élève des heures durant pour un résultat toujours décevant.

Pour moi qui suis né dans la rue, je me souviens pas de mon cordon ombilical, ni du comment et ni de qui l’a coupé, ma mère étant morte de cet accouchement non attendu .
Ce sont les moines de l’abbaye d’à coté qui m’ont enlevé et élevé de leurs bras tendres et pieux. Ils m’ont bercé jusqu’à me saouler de leurs chants religieux pour taire mes pleurs journaliers et nocturnes.
Ce sont eux qui m’ont appris à écrire avec une belle plume.
J’ai été gâté, en somme, avec tous ces papas en longues robes brunes et jamais en pantalons.
Quand à la majorité, je les ai quittés, les emmerdes (mes conneries !) ont commencé…
Mais çà, c’est une autre histoire bien trop dure à raconter.

Je me dis que j’aurais mieux fait de mourir à 5 ans dans les bras de Jésus … comme Marcellino… Lui au moins, c’est sûr, a retrouvé, là haut, sa maman.

Comme quoi, le bonheur, le malheur, c’est la vie .
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Ven 24 Avr 2009 - 18:47

une belle histoire, sombre et désenchantée. et très bien écrite !

Citation :
Car finalement c’est quoi le bonheur, hein ?
Comme disait l’autre, dans l’itinéraire d’un enfant gâté, c’est quand les emmerdes te foutent la paix.
boudiou, que c'est bien vrai, ça !

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Ven 24 Avr 2009 - 18:50

Joli...
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Ven 24 Avr 2009 - 19:46

EX-CEL-LEN-TIS-SIME !

J'avais un peu la même réaction pour la citation de Hugo, mais toi tu en as fait un texte magnifique !

J'aime beaucoup, Charlotte, et je suis ravie de te relire ici.

gagné
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Sam 25 Avr 2009 - 15:18

Exactement ce que j'ai pensé en transpirant pour savoir ce que j'allais bien pouvoir tirer de cette photo (au demeurant fort réussie). Eh bien le résultat c'est plutôt pas mal et en plus ça sonne "vrai". Bien aimé !
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Lun 27 Avr 2009 - 2:11

bein aime ton texte Charlotte, et specialement cette image des moines mamans portant longues robes brunes

une interpretation interessante a partir d'une rure cordon ombilical...

d'accord avec Cedille par ailleurs que cette ruelle a inspire grand nombre de personnages tres interessants...
je verrais meme une sorte d'animation comme des petits clips de ces vies a differents moments de l'histoire, de l'heure du jour etc pour chaque fois revenir sur cette image des arcades...
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: La rue... je connais.   Lun 27 Avr 2009 - 15:37

Je ne trouve pas du tout que l'écriture te tire la gueule...
Elle est partie en vrille sur les phrases de la consigne, en faisant des détours percutants par le cinéma.
J'aimerais bien connaître la suite de l'histoire, même si elle est dure, comme tu l'écris... flower
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rue... je connais.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rue... je connais.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oscar Pill... les Médicus ? Tu connais pas ?!
» Personnages que je ne connais pas
» Connais ton ennemi
» J'en connais qui vont baver .....
» Je connais cette tête...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 69-
Sauter vers: