Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clean-Claou vous salue bien

Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou

avatar


MessageSujet: Clean-Claou vous salue bien   Mar 11 Aoû 2009 - 15:58

Jeudi 6 août

- Mademoiselle Cécile, il faut que je vous parle ! s'exclame Ludovic.
- Entre donc, mon ami ! Qu'y a - t - il pour ton service ?
- Le propriétaire a des ennuis ! Nadine, Jérôme et moi, avons besoin de votre aide. Avez-vous entendu cette exigence de Bruxelles envers nos producteurs de fruits et légumes ? Reverser les aides perçues depuis 1992 ! N'importe quoi ! Mais c'est l'arbre qui cache la fôret! Une autre directive européenne, publiée la nuit du 4 août, considérant qu'il s'agissait d'un privilège faussant la libre concurrence, décrète qu'il est maintenant interdit de détenir, élever, commercialiser un animal extrèmement rare en France: le dahu dextrogyre. Or, Monsieur Dumont en possède un spécimen. Cet animal est un fugueur. Il revient parfois à la nuit tombée. Peut-être l'avez-vous entendu, on dirait qu'il boite...
- Jérôme, enfin Monsieur Taurand, m'a demandé si j'avais entendu ce bruit particulier , répond Cécile, surprise du long discours d'un garçon timide. mais qu'y pouvons-nous ?
- C'est l'objet de ma visite. Mardi prochain, après le repas gentiment offert par M.Dumont, nous mettrons en place la dispositif imparable pour sa capture.
- Parce qu'il sera rentré de sa fugue, bien sûr ! Ludovic, me prendrais-tu pour une courge ? Ca n'existe pas, les dahus. C'est tout au plus un animal de légende, ou pour piéger les gogos, répond Cécile en fronçant sévèrement les sourcils.
- Et voilà ! Un jeune donne une information sortie des sentiers battus et on le suspecte de raconter des vannes. Vous me décevez, Cécile... Ah, Monsieur Dumont !!! Vous serez peut-être plus convaincant. Vous permettez, Cécile ?
Le propriétaire passant par hasard (?) entre néanmoins dans l'appartement de Melle Devaine.
- Qui dois-je convaincre, jeune homme ?
- Ludovic me raconte une histoire à dormir debout. Pensez donc: un dahu. Ca ne serait pas Mme Fournet ou M.Taurand qui auraient inventé cette galéjade ?
- Il vous a mise au courant ? répond M.Dumont. Oui, je sais... J'étais limite s'agissant de la détention de Clean-Claou...
- C'est qui encore celui-là ? interroge otre Cécile de plus en plus circonspecte.
- Mon dahu dextrogyre ainsi nommé à cause de sa boiterie congénitale. A la limite, la proximité des Pyrénées m'autorisait à détenir un légovyre. Mais Monsieur Biarnais me couvrait dans cette affaire. Maintenant qu'il est au Parlement européen, il ne peut plus se permettre d'écart, surtout avec la nouvelle directive... D'ailleurs, la semaine prochaine, dés que nous aurons mis Clean-Claou en lieu sûr, il enverra un émissaire, un certain M.Lemerle pour le récupérer. Il sera sans doute relaché dans la péninsule des Balkans. Selon les autorités de Bruxelles, seuls, les pays compris dans cette zone conviennnent à cet animal.
Ebranlée par ces précisions frappées au coin du bon sens, Mademoiselle Devaine interroge:
- Mais quelle utilité aviez-vous de cette bête à Kaléïdété ? J'ai de la peine à vous croire malgré tout le respect que je vous dois...
- Tous les ans, il amusait les vacanciers. Quand il fuguait, on organisait une battue pour le ramener au bercail et tout rentrait dans l'ordre. Seulement, le Clean-Claou, il abuse! Figurez-vous que Mme Fournet l'a aperçu escaladant le promontoire qui mène aux tours de Saint-Laurent du côté de Saint-Céré et Monsieur Taurand est persuadé de l'avoir aperçu vers Saint-Vaulry dans les monts de Blond. Fort heureusement, catsoniou qui est de mes amis, doit me le ramener dans un véhicule aménagé. Afin de laisser un bon souvenir des Landesà mon brave Clean-Claou, nous lui laisserons le champ libre pour une dernière battue. Mais attention, c'est un malin capable de déjouer bien des pièges. D''où ma demande pressante: je vous en prie, aidez-nous ! Vous verrez, c'est très instructif comme chasse...
- Une dernière question, Monsieur Dumont, quelle est la différence entre les deux espèces au nom imprononçable ?
- Le lévogyre a les pattes de gauche plus courtes et inversement les droites pour le dextrogyre. Cette particularité l'oblige à grimper à flanc de montagne. En tournant toujours dans le même sens, il compense son infirmité. Il lui est interdit de se retourner sous peine de chute. Voilà pourquoi j'ai aménagé cette allée surélevée qui conduit au promontoire: les pattes droites au sol, les gauches sur l'allée, il avance quasi normalement. Idem pour la grimpette de ma mini-montagne. Le problème, il faut le prendre à bras-le-corps pour le ramener en bas. Ah! Je vais bien le regretter. Mais la loi, n'est-ce pas ?
Cécile Devaine, qui ne voit pas le sourire entendu de ses deux interlocuteurs repartis vaquer à leurs occupations, parait convaincue de la véracité de cette incroyable histoire...

Lundi 10 août
Monsieur Dumont a mis les petits plats dans les grands pour recevoir ses quatre locataires.
Volaille fermière des landes cuite au feu de bois: Ludovic a été chargé de veiller au grain, pardon à la cuisson, c'est à dire asperger convenablement le bestiau sur sa broche et entretenir le feu.
On a fait confiance (rien à voir avec son physique) à Cécile pour préparer et cuire à point les fameuses asperges des sables qui doivent rester douces et fondantes en accompagnement du poulet fermier.
Nadine s'est chargée de composer un joli plat d'entrées: pommes de terre primeur en canapés avec des tranches de saumon et oeufs durs parsemeés de persil et miettes de noix.
Monsieur Dumont n'a laissé le soin à personne - il a tout juste accepté d'oeuvrer sous l'oeil bienveillant de Jérôme - de confectionner le pastis landais, magnifique gâteau parfumé à la fleur d'oranger et en quantité raisonnable rhum et anisette. Il sera servi avec des îles flottantes concoctées en complicité par Mme Fournet et M.Taurand.
On va tester, en guise d'apéritif, un coctail maison à base de framboises congelées, glaçons et jus d'orange agrémenté de liqueurs et alcools divers au dosage mystérieux.
Boissons ? Un sommelier a été désigné. On aura deviné. Jérôme est chargé du breuvage: rosé de Provence pour l'entrée, côte de Blaye rouge recommandé pour le gallinacé qui serait offusqué d'être consommé avec de l'eau pure en accompagnement. Et notre Jérôme serait fort marri si un convive refusait une rasade d'armagnac qui clôturera ces agapes.
Nous passerons rapidemenr sur le déroulement du repas et les conversations nouées entre bruits de fourchettes et clappements de langue. L'égalité fut de mise entre convives, s'agissant de faire honneur aux plats et boissons composant cet humble repas. Quand à la conversation, on s'en doute, il fut question de Mme Butterfly, tentative de remettre le gemmage au goût du jour, sentiers de randonnées, expos et musées, sans oublier les inévitables châteaux visités. La communauté de vues entre Nadine et Jérôme laissait même présager une prolongation au delà du séjour de Kaléïdété.
Enfin était venu le moment d'aborder le déroulement de la chasse clôturant cette mémorable soirée, notamment la répartition des postes.
Ludovic et Jérôme se disputent le poste consistant à pousser l'animal vers la borie au faîte du promontoire. M.Dumont rappelle une pratique incongrue du dahu. Les mâles se livrent à de violents combats. Pour faire tomber son vieux rival, le jeune bestiau l'attaque en traitre par derrière. Le vieux malin se défend par flatulences, décourageant ainsi son ennemi qui risque l'asphyxie. Par sécurité, il est convenu qu'il vaut mieux éloigner le jeune homme. Jérôme, en qui il ne verra pas un rival dangereux, fera merveille pour pousser délicatement Clean-Claou vers la borie.
Le spécialiste de la chasse au dahu conseille à Ludovic de se tenir au bout du chemin derrière la résidence pour canaliser le dahu vers l'allée propice à sa démarche claudicante.
- Et nous, les femmes, on peut aller dormir ? C'est encore une affaire d'hommes, votre chasse! s'inquiète Nadine la rouée.
- Au contraire ! L'intuition féminine est incontournable. Mme Fournet possède incontestablement une facilité d'élocution doublée d'un accent quercynois qui sera très apprécié de mon dahu. Elle le poussera gentiment vers l'allée précédant ma petite "montagne".
- Et moi, interroge Mademoiselle Cécile, je dois peut-être l'enfermer dans un sac comme un vulgaire lapin ?
- Ne vous moquez pas ! réplique l'heureux propriétaire du dahu et de Kaléïdété. Vous avez le rôle clé dans cette affaire. Vous grimpez dans la borie. Mais ne vous impatientez pas, le rabattage va bien nécessiter deux bonnes heures. Quand vous entendrez sa démarche caractéristique, sans vous montrer inopinément, appelez Clean-Claou par son nom. Surtout, n'élevez pas la voix pour ne pas riquer de l'effaroucher. Dés qu'il sera entré, il vous appartiendra de sortir, l'enfermer, sans éveiller sa méfiance. Quand à moi, si vous le permettez, j'assurerais la liaison entre les différents postes. Demain matin, au petit déjeuner que je vous offre, c'est bien naturel, nous ferons le point.
S'étant assurée que chacun prenait l'emplacement qui lui était réservé, Cécile s'installe dans la borie. Un banc confortable meublant les lieux, elle s'y assoit pour prendre quelque repos. Est-ce l'effet conjugué des plats délicieux et autres excellents breuvages ? Elle s'endort profondément. Hou... Houou !!! Un chat-huant, paraissant se moquer, la réveille en sursaut. Par la grâce de la pleine lune, elle aperçoit une feuille pliée en deux. A l'extérieur de la cabane, calme plat... Le doute s'insinuant dans son esprit, Melle Devaine regagne son bel appartement. Elle déplie machinalement le papier et lit :
Je n'ai pas voulu troubler votre sommeil. Vous informerez vos compagnons de chasse que j'ai regagné le royaume de l'imaginaire par mes propres moyens.
Clean-Claou le dahu, vous salue respectueusement.
Comprenant enfin qu'elle a été jouée, Cécile décide de n'en rien laisser paraitre. Et le croirez-vous ? Jusqu'à la fin des vacances, elle se garda de tout commentaire et fut d'une amabilité exemplaire envers voisins et propriétaire.
Quand au dahu...
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Mar 11 Aoû 2009 - 16:14



lol!

Ici aux Huesses, le dahu, c'est un snipe.

Tu finis en beauté, catsoniou, bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Mar 11 Aoû 2009 - 16:49

Mais quelle imagination !
Clean-Claou m'a laissée Baba !
brav pour tout. on en redemande ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Mer 12 Aoû 2009 - 9:25

Merci Joye, Amanda ... bisous
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Mer 12 Aoû 2009 - 19:40

journal Je guette dans Sud-Ouest, notre quotidien régional, la date d'ouverture de la chasse au dahu dextrogyre, on ne sait jamais !
Bravo pour ton histoire cool .
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Jeu 13 Aoû 2009 - 22:42

Quelle imagination!
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   Dim 4 Oct 2009 - 1:01

Citation :
Quand au dahu...
Oui justement, Google aussi a été jouée http://www.google.ch/search?hl=fr&client=firefox-a&rls=org.mozilla%3Afr%3Aofficial&hs=m3C&q=dahu+%2BKal%C3%A9%C3%AFdoplumes&btnG=Rechercher&meta= lol!

Superbe cette saga. Même si j'ai plus ou moins deviné la fin en lisant le chapitre 5, mais mort de rire en lisant le "papier"
bravo bravo bravo kel talent
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clean-Claou vous salue bien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clean-Claou vous salue bien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Heliot, Johan] La lune vous salue bien
» Dégustation... ....les fois ou vous avez bien dégusté!
» La famille Ingalls vous salue
» JE VOUS AIME (BIEN PROFOND) de Cedrik Danielsson
» Vous prendrez bien un petit ver ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: La saga de l'été :: Consigne 85-
Sauter vers: