Le manoir de Kerouan

Aller en bas

Consigne Le manoir de Kerouan

Message  Sherkane le Dim 20 Sep 2009 - 23:49

Cela fait plus de 50 ans mais je me souviens de tous les détails.

C’était l’automne, après l’école. La sueur qui coulait le long de mon dos n’était pas seulement due au poids du cartable. Le temps était à l’orage. Lourd, immobile, pesant.

Je franchis l’épaisse haie en faisant attention de ne pas y laisser quelques morceaux de peau. Le bruit du quartier s’atténua et je m’enfonçai jusqu’aux mollets dans un tapis rouge et jaune de feuilles mortes.

Mon cœur cognait dans la poitrine alors que je m’approchai du perron. D’étranges rumeurs circulaient sur le manoir. Un meurtre y avait été commis et depuis on racontait que des fantômes y erraient la nuit.

J’hésitai longuement, fixant le linteau de pierre au dessus de la porte entrouverte. De la pierre du coin, aux nombreux coquillages fossilisés formant des hiéroglyphes qui me parurent menaçants, comme un avertissement.

Je finis par pousser le battant de la porte et entrai dans le hall. L’obscurité était presque totale. La lumière ne s’infiltrait que par les interstices des planches de bois qui obturaient les fenêtres. Au plafond pendait un immense lustre en fer forgé, aux pointes qui, sous le faisceau de ma lampe de poche, me parurent noires et acérées comme des lames. Une arme fatale s’il venait à tomber brusquement.

Retenant mon souffle, je filai rapidement vers l’escalier en pierre monumental que je montai, doigts serrés sur ma lampe.

J’arrivai à un vestibule. Au-delà je devinai une grande pièce faiblement éclairée par une fenêtre aux vitres cassées. Je ne m’arrêtai pas et poursuivis ma montée au grenier. Je dus faire attention car l’escalier était en bois et il manquait des marches. En haut, le plancher n’était guère mieux et troué en de multiples endroits.

Je comptai les fenêtres mansardées, repérant la troisième à gauche. C’était là que je devais aller.

Il était là, comme prévu. Je me penchai et le tirai doucement à moi. Je ne m’attardai pas alors et redescendis rapidement au 1er étage.

C’est à ce moment là qu’un coup de tonnerre éclata. Plusieurs éclairs zébrèrent le ciel et éclairèrent la pièce du fond. C’est alors que je vis un visage. Non pas un mais deux, trois, cinq ! Les mêmes visages, effrayants, aux traits déformés, qui me fixaient.

Je poussai un cri de terreur et dévalai l’escalier de pierre en trombe. Derrière moi la lampe que j’avais laissé tomber cliquetait de marche en marche.

Je ne m’arrêtai que sorti du jardin. Le sang battait violement à mes tempes. Ma main était entaillée en plusieurs endroits à cause des épines de la haie. Allongé sur l’herbe, le nez par terre, je regardai hypnotisé le sang s’écouler en de fragiles gouttes d’hémoglobine. Je laissai mon cœur se calmer doucement, quand en me relevant je vis une paire de bottes.

Remis sur pied sans ménagement et tiré par l’oreille, j’entendis le garde communal me sermonner : « Petit chenapan ! C’est interdit d’aller là-bas ! C’est trop dangereux ! Tu vas voir ce que vont te dire tes parents ! »

Je suivis le garde sans protester. J’allais certainement être puni mais je tenais serré contre moi mon beau cerf-volant qui s’était échoué sur le manoir et que je venais de récupérer.


La petite fille avait écouté son grand-père sans rien dire, les yeux fixés sur lui et la bouche légèrement ouverte.

Le souffle court elle finit par murmurer : « C’était un fantôme grand-père ? »

« Je ne sais pas petite. Peut être que oui, peut être que non. En montant j’avais remarqué qu’il restait des choses accrochées aux murs. Peut être que ce n’était que le reflet d’un masque ou d’une statue sur des morceaux de miroir. Qui sait et qui le saura un jour ? »
avatar
Sherkane
Occupe le terrain

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le manoir de Kerouan

Message  catsoniou le Lun 21 Sep 2009 - 6:09

" J’allais certainement être puni mais je tenais serré contre moi mon beau cerf-volant qui s’était échoué sur le manoir et que je venais de récupérer.
...

Qui sait et qui le saura un jour ? "

Belle histoire que nous conte Sherkane : le cerf-volant valait bien une belle peur !
avatar
catsoniou
Occupe le terrain

Masculin Humeur : couci - couça

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le manoir de Kerouan

Message  Invité le Lun 21 Sep 2009 - 9:23

Un héros intrépide dont tu nous racontes très bien l'histoire Sherkane, bravo !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le manoir de Kerouan

Message  Invité le Lun 21 Sep 2009 - 14:11

J'aime beaucoup le style de ce texte où tu mets rapidement la scène et puis nous révèles les descriptions en racontant les mouvements des personnages. Cela y prête la sensation d'y être et aussi un de mouvement, où les incidents nous semblent réels. On s'y croit, actifs.

J'espère que tu comprends ce que je veux dire, que tu fais le contraire de beaucoup d'écrivains (professionnels et très connus, même) qui nous noient dans l'exposition avant d'entamer l'action.

Oui, j'aime beaucoup ton texte, Sherkane.

brav

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le manoir de Kerouan

Message  Osi le Lun 21 Sep 2009 - 17:52

Sherkane a écrit:Je ne sais pas petite. Peut être que oui, peut être que non. En montant j’avais remarqué qu’il restait des choses accrochées aux murs. Peut être que ce n’était que le reflet d’un masque ou d’une statue sur des morceaux de miroir. Qui sait et qui le saura un jour ?
J'aime ce mystère qui plane encore.

J'ai entendu la porte grincer, le plancher craquer, et sentis le vent qui soufflait dans mon dos. Bravo !
avatar
Osi
Occupe le terrain

Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Consigne Re: Le manoir de Kerouan

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum