Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Querelle de clocher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou

avatar


MessageSujet: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 16:41

Mercredi 8 avril 2009
Querelle de clocher

On se souvient de la querelle qui avait divisé la population arnacoise l'été dernier. Un de ses ressortissants, demeurant à proximité de l'église, lançait une pétition dans la commune en vue de limiter la sonnerie des cloches à la journée seulement, pour midi et l'Angélus.
L'insuccés de cette démarche auprès de la population d'Arnac le Pech, relayé par le laxisme du Conseil Municipal conduisait le pétitionnaire, Monsieur Insomniac, à intenter une action en justice.
Le Tribunal d'Instance s'étant déclaré incompétent, il appartient au Tribunal Administratif de la capitale régionale de statuer dans l'affaire qui oppose M. Insomniac, auquel s'est jointe Mme de Longuedate, contre la commune de Arnac le Pech, représentée par son maire, M. Jules Clochette.
Nous avons interrogé les parties en présence sur leur argumentation respective.
Demandeur, M. Insomniac invoque le trouble apporté par les cloches de l'église d'Arnac qui troublent la quiétude des Arnacois par leurs incessantes sonneries: chaque heure est ponctuée deux fois, une autre à la demie et l'Angélus quotidien se prolonge jusqu'à trois minutes. Le glas lancinant annonce chaque décès d'un(e) habitant. Enterrements, mariages et baptêmes font l'objet de sonneries qui, pour être tour à tour tristes ou joyeuses, n'en sont pas moins insupportables par leur répétition, selon le plaignant. Mme de Longuedate, résidente du bourg, les mois d'été seulement, indique pour sa part, que l'intervention régulière ou intempestive des cloches a des "incidences négatives sur son horloge interne", ce qui est reconnu médicalement. Les plaignants demandent la condamnation de la commune à un euro symbolique en raison de sa surdité face à une légitime revendication, et bien sûr, l'arrêt sinon total, du moins partiel, des sonneries de l'horloge du clocher.
M. Clochette, intimé dans cette affaire, affirme que le son des cloches, s'il importune les plaignants pendant leur séjour estival, rend bien des services à la population: ponctuant par exemple, à onze heures, la nécessité pour les femmes d'activer la préparation des plats du déjeuner , signifiant aux hommes qui sont aux champs, l'heure du repas de midi, ou encore facilitant orientation et repérage aux randonneurs sur les sentiers de la Cafouillère. La ponctuation des heures tinte agréablement aux oreilles des Arnacois réveillés à des heures nocturnes pour des raisons diverses... Le Maire demandera donc que les plaignants soient déboutés de ce qui lui apparait une demande infondée. Subsidiairement, il conseille aux plaignants de limiter leur séjour en pays arnacois entre le Vendredi Saint et Paques, quand les cloches font leur traditionnel pélerinage à Rome. Par une isolation renforcée de leur habitation, ils pourraient également limiter les éventuelles nuisances sonores - qui ne gênaient nullement les habitants précédents des maisons concernées -décédés par ailleurs à un âge avancé...
Dans notre prochaine édition, nous informerons nos lecteurs du verdict du Tribunal.
Georges Conciliant
________________________________________________________________________________________________________________

Jeudi 9 avril 2009
Jugement de Salomon ?

Les parties à la cause devant le Tribunal Administratif ont tout lieu d'être satisfaites. Dans ses attendus, le jugement stipule:
Sachant qu'il est incontestable que les raisons d'être des cloches d'une horloge sont de sonner, M. Insomniac et Mme de Longuedate sont déboutés de leurs demandes de limiter les sonneries à la période diurne des 24 heures d'une journée.
Attendu que les demandeurs sont fondés dans leur demande de quiétude pendant leur séjour estival, l'horloge du clocher sera mutte entre 19h15 et 6h45 en juillet et août, sachant qu'on ne saurait contraindre les plaignants à dormir fenètres closes pendant les nuits de forte chaleur.
Le Tribunal déboute les plaignants en matière de dommages intêrets.
Il juge qu'il n'est pas inéquitable de condamner les parties en présence à supporter les frais inhérents à leur action en justice.
Ces attendus qu'on pourrait qualifier de jugement de Salomon vont - ils satisfaire la population narquoise, pardon arnacoise, dans cette plaisante histoire de cloches, encombrant singulièrement le premier magistrat, Monsieur Clochette ?
Il est dommage que les plaignants soient absents en cette fin de semaine sainte: les cloches prendront ce soir leur envol pour Rome. Le silence planera donc jusqu'à dimanche sur Arnac le Pech...
G.C.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 17:38

Quel régal de lire ces articles. Et quelle superbe imagination.
Mr Insomniac n'est pas prêt de dormir sur ses 2 oreilles.
Et Cette pauvre Mme de longuedate se souviendra longtemps de ce "déboutage" décidé par un maître clochette, in con pétant en matière de cloches kel talent

_________________
Admi......ratrice de vos mots !!!!!.
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 18:45

Ah ah ah, Clochette serait donc une...fée diverse !

Contents

Excellentissime, catsoniou !
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 18:48

Belle trouvaille et très bien mis en musique ( de cloches !) Contents
Revenir en haut Aller en bas
Pimprenelle




MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 19:42

Un vrai plaisir à lire ! Je les vois tous très bien, chacun campant sur ses positions, avec les cloches qui partent en pèlerinage, laissant les vacanciers les oreilles en paix
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mar 22 Sep 2009 - 22:21

brav kel talent

Idée géniale. En plus ça pourrait être véridique.

Ca me rappelle qu'en Suisse, il y a déjà bien des années que des résidents secondaires de weekend dans les Alpes avaient porté plainte contre les bruits des cloches que les vaches portent autour du coup. Les paysans étaient tellement furieux contre ces résidents typique citadins de luxe, qu'ils avaient manifesté un samedi devant les plaignants avec pleines de grosses cloches.
Je crois que le tribunal avait pour finir débouté les résidents. Et ce n'est pas un cas unique.
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mer 23 Sep 2009 - 10:06

trainmusical : tu ne crois pas si bien dire...

Ce "fait divers" s'est déroulé à deux pas de chez moi... Seuls, les partonymes sont moins fantaisistes . Idem pour les attendus du Tribunal dont j'ignore totalement la teneur.

Merci de vos coms
Revenir en haut Aller en bas
Osi

avatar


MessageSujet: Re: Querelle de clocher   Mer 23 Sep 2009 - 17:54

Je trouve qu'on s'habitue vite à ne pas entendre les cloches.

Mais ça me donne une idée... La sonnerie pour rentrer en cours, dans mon lycée, fait un bruit attroce.


Bravo, c'est une super idée ! Et le pire, c'est qu'elle a du vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Querelle de clocher   

Revenir en haut Aller en bas
 
Querelle de clocher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clocher en vue aéré et cheminée fumante
» Clocher neuf et coq heureux
» Avis de marché - Feyzin (69) - Restauration du clocher et des facades de l'église - lot 3 sculptures
» Clocher à Bruges...
» Un test du 9-18 sur le clocher de mon village

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 91-
Sauter vers: