Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ennui nuit aux enfants même sages!

Aller en bas 
AuteurMessage
cassymary
Admin
avatar


MessageSujet: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 1:26

La porte de gauche était entrouverte, je savais qu'il était là, j'apercevais un morceau de sa robe noire dans l'entrebâillement.
L'église était vide. J'aimais venir à la toute fin, lorsque le prêtre en était à son dernier quart d'heure, juste avant le repas de midi. La matinée passée au confessionnal lui avait ôté une bonne partie de son énergie et il n'était pas rare qu'il profitât de ces moments plus calmes pour piquer un petit somme, à l'abri des regards.

J'aimais le silence qui régnait dans la chapelle, le froid qui traversait la pierre et l'odeur d'encens qui flottait entre les rangées de bancs vides. J'aimais le bruit que faisait le talon des mes chaussures sur les grandes dalles de l'allée centrale.

Le catéchisme, imposé par mes parents, eux-mêmes croyants (du moins mon père) mais non pratiquants, ne m'avait jamais « illuminé » l'esprit, du moins dans le sens « catholique » du terme.
J'allais à la messe comme on va à l'école, traînant les pieds et soufflant d'ennui. Il faut croire que je n'étais pas faite pour tout ce qui touche à l'élévation de l'âme et de l'intellect.
Moi, j'étais plutôt de celle qui ne rentre dans aucune boîte, fut-elle en forme de confessionnal, familiale, ou sociale.

Les champs de blé pour espace, le ciel en guise de toit et l'horizon comme fenêtre. Telle était la maison de mes rêves. Avec pour seules contraintes de toucher, sentir, écouter, cueillir tout ce que la terre voudrait bien mes donner en partage.
Le projet était ambitieux et mes rêves enfantins. Mais à 8 ans, l'appartement familial peut vite donner la sensation d'être une prison, et les codes parentaux la désagréable certitude d'être enchaîné.

C'est ce que je me disais en avançant vers le confessionnal.

« Encore une boîte dans laquelle il faut que je rentre ». Mes genoux écorchés ne supportaient plus la dureté du bois sur lequel je devais m'agenouiller. Le repose-main était trop haut pour que je puisse trouver un quelconque soulagement à ma position inconfortable.
Le curé sentait la sueur et prenait un malin plaisir à faire sursauter ses ouailles en ouvrant le clapet d'un geste brusque.
Il apparaissait alors derrière les barreaux, auréolé d'un lumière blafarde, ce qui accentuait mon impression d'avoir à quelques centimètres de moi quelqu'un qui ressemblait plus à un diable qu'à un humain.

J'avouais mes fautes dans un souffle, et une élocution incompréhensible, ce qui ne décourageait pas le prêtre puisqu'il terminait notre tête à tête en faisant un signe de croix et en m'envoyant réciter un «je vous salue Marie » face à la croix. Je savais que cela ne durerait qu'un temps, le temps de passer de petit à grand.

J'ai toujours aimé les églises. Je n'y entre que lorsqu'elles sont vides.
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 3:43

J'ai grandi protestante, et les rites catholiques m'ont toujours fascinée.

Par exemple :

Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 10:39

Il y a tant d'émotion dans ton texte, tant de mots qui me vont droit au coeur et qui éveillent en moi cette sensation de silence plein que je retrouve devant les merveilles de la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 13:18

Bonjour Cassy,



Touchée par ton récit, c'est le moins que je puisse dire ! Je garde encore l'impression d'avoir triché dans cette boîte noire où j'ai raconté tout et n'importe quoi. J'en étais arrivée à inventer des péchés, je ne trouvais jamais rien à me reprocher et je m'en sortais en déclarant toujours, en fin de confession, que j'avais menti !

Comme toi j'aime l'atmosphère des églises, et plus particulièrement celle des petites chapelles, mais je reste très loin de tout sentiment religieux, même si quelquefois... (rires). Je crains malgré tout un peu l'enfer (rires).

Après cette séquence émotion j'en arrive au texte lui-même et à son écriture. C'est parfait Cassy, la narration est belle et la lecture se fait toute seule ! Bravo, je suis conquise par le fond et la forme.
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 21:31

Quel texte encore ! Proustien mais avec plus de chien. La chute est superbe.
Bravissimo

Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 21:33

Et moi ,donc !

Tu arrives à rendre parfaitement ce que nous autres, victimes de la religion catholique ( et apostolique ) avons subi.

C'était quasi inhumain, une torture morale et nous n'osions rien dire !

Heureusement, ça change !!!!!

Une pensée me hante " Dieu, si tu existes ( sous qq forme que ce soit ! ), ne dois-tu pas te voiler la face et avoir honte ?"

Comme disait le prêtre-ouvrier qui célébrait les funérailles de Julie et Mélissa ( affaire Dutroux en Belgique, deux petites filles sequestrées, violées et assasinées ) :


" Le Bon Dieu est-il sourd ?"
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 23:27

Que dire d'un si beau texte ?
Qu'il est magnifique et remue les tripes ?
Qu'il fait resurgir certains souvenirs ?
Qu'il déclenche cette fameuse rage que j'ai toujours contre l'église catholique ?
Tout ça et bien plus encore.
Alors, juste deux mots:

Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Mer 7 Oct 2009 - 23:29

Un texte magnifique, touchant... Tout a été dit bravo

oui tout a été dit et vos commentaires sont pleines de richesses brav à tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Jeu 8 Oct 2009 - 9:33

Que dire de plus ?

Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Jeu 8 Oct 2009 - 13:58

Ton écriture me touche Cassy !

Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Jeu 8 Oct 2009 - 16:41

J'ai beaucoup aimé ce texte qui me ramène à des souvenirs paniquants de mon enfance. et adolescence .
La phrase que je préfère :"Les champs de blé pour espace, le ciel en guise de toit et l'horizon comme fenêtre."
Voilà ce qui apporte la paix en soi...
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   Ven 9 Oct 2009 - 21:24

Quel beau texte...
Et tellement juste...

Un texte "cassynien" ! si je puis inventer ce mot !
On y reconnaît tellement ton style, la manière de regarder avec une sorte de bonté lucide et en même temps beaucoup d'exigence et ce côté tranchant de ce qui doit l'être. quand on coupe une branche morte.

Je suis impressionné par cette qualité.
Revenir en haut Aller en bas
kz19qg

avatar


MessageSujet: 93   Dim 11 Oct 2009 - 18:56

"Je savais que cela ne durerait qu'un temps, le temps de passer de petit à grand."

Une chute superbe, au terme d'un texte très fluide dont le point de départ est très original car il pointe déjà la lucidité et la finesse de l'enfant.

Dans le troisième paragraphe, celui sur les parents, j'ai ressenti comme un changement de ton. On passe d'une histoire qui se racontait à quelque chose de l'ordre d'un témoignage personnel.

Reste un texte comme je les aime : exactement dans la consigne et agréable à lire, ce qui n'est pas si simple...

a+benoit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ennui nuit aux enfants même sages!   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ennui nuit aux enfants même sages!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit des enfants rois, SF?
» Bernard Lenteric - La Nuit des enfants rois
» The Prodigies – La Nuit des enfants Rois
» LA NUIT DES ENFANTS ROIS de Bernard Lenteric
» la nuit ... ou parfois l'ennui

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 93-
Sauter vers: