Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ite, missa est

Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou

avatar


MessageSujet: Ite, missa est   Mer 7 Oct 2009 - 21:00

De passage dans un bourg, une ville, un village, il est rare que nous n’approchions pas l’église pour une visite. Aucune n’est identique : clocher, autel, retable, chœur, voûte, ont chacun leur cachet bien particulier. Comment en ces temps reculés de leur édification, a-t-on pu concevoir ces bâtiments qui ont si bien résisté à l’usure du temps ? Nos campagnes et nos villes recelaient donc un nombre incalculable d’artisans capables des prouesses que constituent ces hautes bâtisses surmontées de clochers défiant le ciel ?

D’origine judéo-chrétienne comme la quasi-totalité de ceux qui ont pour origine le Limousin ou le Quercy, je me situe, sans certitude absolue, du côté des athées. D’autant que, humilié par le curé de campagne de mon enfance pour une peccadille, j’ai interrompu mon éducation religieuse l’année où j’aurais du voir son couronnement par la fameuse « communion solennelle ». Ceci avec l’assentiment de Maman qui conservait une dent contre le clergé depuis son enfance quand, dans sa commune, cohabitaient tant bien que mal, école des sœurs et publique. De famille pauvre, fréquentant l’école de Jules Ferry de 1911 à 1917, elle avait mal vécu la condescendance avec laquelle on traitait les enfants de métayers…

Donc, je ne devrais ressentir aucune attirance pour ces hauts lieux de culte… Alors pourquoi avec mon épouse, chaque fois où nous le pouvons, pénétrons-nous à l’intérieur de ces cathédrales, églises ou chapelles, non sans une certaine émotion ? L’admiration de l’architecture, vitraux et autres détails ne saurait à elle seule justifier cette volonté réitérée de visite.

Il se dégage de l’intérieur de l’église vide de ses fidèles, une sérénité qu’on ne trouve, selon moi, nulle part ailleurs. La résonance des pas, comme du moindre bruit, y est majestueuse. Toujours selon moi, il est dommage que le chant grégorien et le latin soient devenus rares, non par fidélité à un dogme, mais pour le charme de l’oreille et pour le côté mystérieux du rite.

Une vie n’est-elle pas jalonnée d’émotions ayant l’église pour cadre ? Mariages, enterrements – hélas - de nos proches s’y déroulent au fil des ans. Tout en me classant parmi les athées, je pense que la teneur de l’homélie du prêtre officiant pour ces cérémonies contribue grandement à faire accepter aux proches la disparition d’un être cher. Dans nos communes rurales, les obsèques religieuses rassemblent parfois plus de personnes qu’en contient la commune elle-même. L’église est encore le lieu où l’on se retrouve...

Ces communes qui ont vu disparaître tour à tour commerces et petits métiers, cafés et restaurants, puis les écoles, ne disposent plus, en tout cas dans nos cantons ruraux, du curé traditionnel de mon enfance. Alors, le confessionnal ne doit plus guère recueillir de secrets chuchotés au fil des semaines : l’abbé de service qui dessert une dizaine, au moins de paroisses aurait-il le loisir d’écouter les confessions des vivants, lui qui n’a plus le temps d’accompagner, après l’office funèbre, le défunt jusqu’au cimetière ?

Ceci étant, ne croyez pas que vous assistez là, au travers de ces lignes, à la reconversion d’un athée ! Cependant, à l’heure où « tout fout le camp », la présence de l’église au village, à la commune, à la ville témoigne de notre attachement au passé, à notre histoire. J’y vois, curieusement, un gage pour l’avenir de l’être humain, non pour se réfugier dans d’obscures et rétrogrades croyances, mais pour y puiser la force nécessaire en vue d’assurer un avenir conforme à leurs besoins. En leur temps, les bâtisseurs de cathédrales n’ont-ils pas été imprégnés du désir d’œuvrer pour l’avenir ?

En tout cas, l’évocation, l’image d’une église génère ce texte à la gloire de nos églises… alors que je pensais au départ écrire plutôt une farce relative au confessionnal !

Allez, la messe est dite.
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Mer 7 Oct 2009 - 21:15

J'apprécie la sobriété et la douceur de ce discours et j'aime comme le narrateur se montre sage philosophe. Nul besoin, étant athée, d'aller donner dans l'anticléricalisme qui n'est vraiment plus de mode.
Cette dissertation à propos de la désertification mérite 20 sur 20.
Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Mer 7 Oct 2009 - 22:53

Belle vision de l'église pour un athée !

J'aime beaucoup ton discours.

Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Mer 7 Oct 2009 - 23:47

Un texte splendide où dans la plupart des phrases je me retrouve, c'est magnifique à lire catsoniou.

Citation :
Comment en ces temps reculés de leur édification, a-t-on pu concevoir ces bâtiments qui ont si bien résisté à l’usure du temps ?
Je me pose chaque fois cette question quand je visite de tels lieux. A cette époque, pas de grue, pas d'élévateurs, pas d'ordi pour les mesures, etc

Citation :
En leur temps, les bâtisseurs de cathédrales n’ont-ils pas été imprégnés du désir d’œuvrer pour l’avenir ?
Ah oui, excellente réflexion, cette idée ne m'a jamais effleuré. Vraiment bien réfléchi ce que tu dis là.

brav kel talent
Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 1:44

Moi aussi, je suis athée, mais pas aveugle. Les églises, c'est l'expression de l'homme.

Beau texte tout plein de la belle réflexion, catsoniou, bravo !

bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 9:00

Merci ...
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 11:08

catsoniou a écrit:
Ceci étant, ne croyez pas que vous assistez là, au travers de ces lignes, à la reconversion d’un athée ! Cependant, à l’heure où « tout fout le camp », la présence de l’église au village, à la commune, à la ville témoigne de notre attachement au passé, à notre histoire. J’y vois, curieusement, un gage pour l’avenir de l’être humain, non pour se réfugier dans d’obscures et rétrogrades croyances, mais pour y puiser la force nécessaire en vue d’assurer un avenir conforme à leurs besoins. En leur temps, les bâtisseurs de cathédrales n’ont-ils pas été imprégnés du désir d’œuvrer pour l’avenir ?

J'aime beaucoup ton texte, tes réflexions et en particulier ce paragraphe. J'ai un passé catholique pratiquante, avec pas mal de souffrances subtiles, car plus de l'ordre psychique manipulateur que physique, puis un changement de religion et encore un temps de pratique! Et un jour, j'ai tout jeté aux ordures!! Trop d'abus spirituels, trop de choses qui ne jouent pas......
Par contre, j'éprouve aussi cette fascination pour les églises, ce sentiment de recueillement particulier en pénétrant dans leur enceinte, sentiment de ne pas déranger ce qui s'y passe alors que visuellement, je ne vois rien. Ce que tu dis dans le paragraphe cité ci-dessus m'interpelle et m'apporte des éléments de réflexions quant au sens que ma spiritualité prend aujourd'hui pour moi. Je ressens dans tes mots une formidable énergie de renouveau.
Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 18:51

Bravo Catsoniou ! Travail sérieux et appliqué. Copie excellente !
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 20:06

Comme tu décris bien mes propres convictions.
L'église comme témoin d'une histoire, c'est bien ce que je ressens lorsque j'entre dans un des ces édifices.
Je pensais moi aussi ne pas savoir pourquoi je les aime alors que je suis athée, mais en te lisant, je comprends mieux.

C'est un très beau témoignage d'un homme du terroir brav brav

_________________
Admi......ratrice de vos mots !!!!!.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Jeu 8 Oct 2009 - 21:48

Ite, (va) scriptum est . Les écrits restent.Merci pour ce très beau texte. Oui, l'église est un lieu de rassemblement, d'humanité au milieu d'un village, d'une ville.
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Ite, missa est   Ven 9 Oct 2009 - 20:42

Très beau texte...
Très bien écrit, où chaque mot est choisi et il n'en est pas un de trop...

Sur le fond, je partage tout à fait ton point de vue.
Et j'ai globalement le même type de ressenti.

Je me suis parfois demandé ce qu'il en serait si j'entrais par exemple dans une mosquée.
Revenir en haut Aller en bas
kz19qg

avatar


MessageSujet: Ite missa est   Sam 10 Oct 2009 - 15:25

C'est là que tout commence ! Un beau texte agréable à lire.

a+

Benoit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ite, missa est   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ite, missa est
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missa [dollmore..Bonnie]
» ite missa est
» [J-rock/J-metal/Visual Kei] MISSA
» [Marr, Melissa] Ne jamais tomber amoureuse
» personnage Miss miwa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 93-
Sauter vers: