Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confession du XXIème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osi

avatar


MessageSujet: Confession du XXIème   Dim 11 Oct 2009 - 18:37

__Mme A fut jusque là la meilleur prof de français que je n’avais jamais eu. Hélas, elle devait nous quitter en cours d’année, son ventre nous le criait depuis déjà plusieurs mois.
__
__Je n’oublierais jamais Mme A, ses cours étaient complets, elle nous faisait bien apprendre, et l’ordre régnait dans la classe sans qu’elle ne soit pour autant trop sévère. Mais il était temps de se séparer. Son remplaçant ne pourrait qu’être décevant.
__

__Je me souviens très bien de ce moment. J’étais alors appuyée contre l’un de ces murs qui ne tiennent pas seuls, et avec la classe nous attendions impatiemment de « voir sa tête ».
__
__Lorsque je l’ai vu arriver à l’autre bout du couloir, j’ai d’abord laissé le mur à son propre équilibre, puis je l’ai regardé attentivement. Il avait une démarche que je ne saurais qualifier, mais une démarche qui fit que je savais déjà que je ne l’aimerais pas, que je le haïrais.
__

__En élève modèle, je fus aux premières loges lorsqu’il ouvrit la classe. Nous entrâmes avec la même joie que les élèves ont lorsqu’ils rentrent en cours. Pourtant, cette joie sembla déplaire au goût de Mr D, si bien qu’il nous fit regagner, rangés deux par deux, le mur qui ne tient pas tout seul – mais que nous ne devions pour le moins pas soutenir. Cette fois nous entrâmes avec les plus grands sentiments des tragédies, et cela fit son bonheur – peut-être parce qu’Antigone était la bienvenue dans le programme d’une classe de troisième.
__
__Il posa ensuite ses bases – qu’il avait d’ailleurs déjà posées. Il avait entendu parler de l’attitude immature de notre classe – il s’agissait en fait de plusieurs élèves dont je ne faisais bien sûr pas partie – et tenait à faire changer cela. Pour qui se prenait-il ? Un enseignant qui avait fait de grandes études et avait enseigné à l’université ? Mais de l’université au collège, n’avait-il pas au moins perçut une différence ? Il me sembla que non. Il était dans un lieu où comme les murs ont besoin d’être tenus, on a besoin qu’on nous tienne la main et nous aide à grandir. Il faut bien que l’on pousse un jour. Mais cela, il ne semblait pas l’avoir compris et c’était le professeur le plus détestable que je n’avais jamais eu, même mon prof de maths – qui n’avait rien fait – n’était pas aussi détestable. Il était d’un sévère inégalable, et Mme A qui était pourtant sévère en aurait tremblé. À la fin de l’année chacun avait eu droit à l’un de ses autographes dans le carnet de correspondance – j’en fus la seule exception. Mon amie qui s’était découvert une vocation artistique en avait écopé alors que nous étions justement dans une année importante pour notre orientation.
__
__Il y eu de grands moments d’incompréhension. Toute la classe se dressait contre le prof, et nous en vînmes à des débats venimeux. En bon mouton, je me contentais d’écouter ce qui se tramait. Les élèves étés allés se plaindre à la principale plutôt que de faire part directement de leurs sentiments à Mr D. Et c’est ce qu’il nous reprochait, avec le fait qu’il n’ait pas compris qu’on ne pût l’apprécier. Je suivais donc ce long débat avec grand intérêt. Aurait-il été possible de changer le remplaçant ?
__
__C’est alors qu’il me prit de court, face à mes camarades :
__
__« Et toi, qu’est-ce que tu en pense ? »
__
__Moi ? Il parlait à moi ? Ne pourrais-je pas rester invisible, parmi le reste du troupeau ? Je bégayai alors des mots en vrac, formant une phrase incompréhensible. Je ne voulais pas que le troupeau me reproche de les avoir trahis et qu’ils me rejettent, mais je ne voulais pas non plus que le berger – qui a le pouvoir d’abandonner son mouton dans les montagnes – me rejette lui aussi. Je crois que j’étais son mouton préféré. Je ne sais pas exactement ce qui faisait la distinction des autres, peut-être portais-je une laine noire alors que celle de mes congénères était blanche, immaculée. Ce ne furent peut-être même pas des moutons, ils disaient ce qu’ils pensaient. Moi, je n’aimais pas le prof et je le disais à qui serait heureux de l’entendre. Mon amie aux talents incontestés d’artiste me fit bien remarquer ma faute. À elle aussi je lui bégayai qu’il fallait essayer de comprendre les autres, que j’avais essayé de le comprendre mais n’y été pas vraiment arrivée, et que de toute manière je le détestais et rien n’aurait put y changer.
__


__Et, dans tout ça, le pire, c’est que je ne revis jamais Mme A.


Dernière édition par Osi le Lun 12 Oct 2009 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Dim 11 Oct 2009 - 19:56

Que voilà une traduction originale de la consigne Osi ! C'est plutôt pas mal, même si j'ai remarqué quelques "coquilles" (évitons de parler de fotes dortografe ! déformation professionnelle ! ouille !).

Peut-être pourrais-tu éditer ton texte et remédier à ces petites imperfections ; l'aérer aussi serait bien.

Mais ouh la la , de quoi j'me mêle moi !

Conclusion : copie réussie
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Dim 11 Oct 2009 - 20:40

Pour les coquilles, je ne peux dire, je suis aveugle pour ça, il faut d'abord que je balaie devant ma porte pipe
et je laisse les spécialistes pour le faire.

Au fait, pour que j'avance je suis aussi content quand on me fait remarquer des fôde...


Mais revenons à nos moutons pour dire que j'ai aimé comme tu nous racontes une de tes expériences et merci pour ce partage.
J'aime bien le titre aussi cool

Continue sur ta lancée et brav
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Dim 11 Oct 2009 - 20:48

Citation :
Son remplaçant ne pourrait qu’être décevant.
Ne partait-il pas avec un sérieux handicap ?

Tu réussis très bien à relater cette confession.


Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Dim 11 Oct 2009 - 23:23

Osi, merci beaucoup de nous avoir dessiné un mouton !



Perso, j'étais malheureuse de voir que cela allait repartir mal pour Mr D, mais je n'approuve pas du tout de son attitude prétentieuse en arrivant ! Mondieu, à quoi ça sert d'engueuler la classe même avant qu'elle ait la chance de le mériter.

Cela dit, c'est mal lorsque le mouton fixe dans sa tête l'intention de manger l'éleveur !!!

Contents
Revenir en haut Aller en bas
Osi

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Lun 12 Oct 2009 - 19:53

Merci Contents


Cédille a écrit:
C'est plutôt pas mal, même si j'ai remarqué quelques "coquilles" (évitons de parler de fotes dortografe ! déformation professionnelle ! ouille !).

Peut-être pourrais-tu éditer ton texte et remédier à ces petites imperfections ; l'aérer aussi serait bien.
Pour ces coquilles... J'avoue que j'ai relu et n'ai rien trouvé. (Dire que je me suis nettement améliorée en orthographe... suée )
J'ai essayé d'aérer un peu. J'aurais aimé pouvoir agrandir les interlignes mais je ne sais pas comment on fait. heu! Et je réalise que mon texte est parfois un peu lourd, surtout lorsqu'il y a des parenthèses.
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Lun 12 Oct 2009 - 21:43

aie Voilà une histoire dans laquelle personne ne semble s'y retrouver. Que l'on soit d'un côté ou de l'autre, voire au milieu (surtout au milieu du tumulte!!).

Et puis, je suis tout de même un peu curieuse de savoir ce qu'a dit le prêtre dans sa boîte brune?
Revenir en haut Aller en bas
Osi

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Mer 14 Oct 2009 - 15:31

MESANGE a écrit:
Et puis, je suis tout de même un peu curieuse de savoir ce qu'a dit le prêtre dans sa boîte brune?
Ce qu'a dit le prêtre dans sa boîte brune ? Je ne le sais pas. Je ne l'ai pas entendu. Peut-être est-il resté muet.
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen

avatar


MessageSujet: Re: Confession du XXIème   Ven 16 Oct 2009 - 17:32

J'aime beaucoup ton texte qui reflète bien, me semble-t-il, les réactions des adolescents d'aujourd'hui, leurs jugements posés a priori et très nettement tranchés, même s'ils ont du mal à expliquer leurs prises de position. Bravo aussi pour les touches d'humour: belle trouvaille que ce mur qui ne tient pas tout seul ! brav
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confession du XXIème   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confession du XXIème
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Coll) Ma confession (Nouvelles éditions Fournier)
» Confession d'un cannibale
» ULTIME CONFESSION DE WERRASON AUX COMBATTANTS ET PATRIOTES............
» CONFESSION D'UN VAMPIRE de Philippe Ward
» A la confession

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 93-
Sauter vers: