Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sotto vocce (sans voix)

Aller en bas 
AuteurMessage
agnès

avatar


MessageSujet: Sotto vocce (sans voix)   Mer 21 Oct 2009 - 20:36

On ombrait les reflets
on les tenait en nous
tout serrés
et soudain
on se sentait très seul.

On vivait à voix basse
à l'étroit....... ralenti
on vivait dans l'opiniâtre
plus vaste que l'image
qu'on offrait.

Ici, le surgissement
une plissure dans la parole
comme la survivance
d'un âge usé.

Là, aux berges molles
un bateau ancré à la pluie
et dans le reflux
une voix trop incertaine
pour le présent.

Entre-deux, le bouillonnement
contraint ........ retenu
pour ne pas effrayer
l'inaudible de l'autre
en nous.

On caressait la courbe des mots,
l'apparence des visages.
On était en équilibre vacillant
dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE

avatar


MessageSujet: Re: Sotto vocce (sans voix)   Jeu 22 Oct 2009 - 0:02

A la lecture de tes mots, je vois un sentier, un chemin étroit sur une crête. Il suffit de si peu pour glisser d'un côté ou de l'autre, si peu pour déséquilibrer la fragilité en nous, en moi. La solitude, le passé, le présent... et toujours le réflexe usé mais coriace de baisser la voix au lieu de laisser mes élans s'exprimer de peur de ceci ou de cela.

Mais l'écriture d'un poème est plein de mystères.... ce que j'en dis n'est qu'un ressenti sur le moment, une sensation fugace et éphémère née dans l'atmosphère d'un soir d'automne humide et doux!
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Sotto vocce (sans voix)   Jeu 22 Oct 2009 - 12:41

MESANGE a écrit:
A la lecture de tes mots, je vois un sentier, un chemin étroit sur une crête. Il suffit de si peu pour glisser d'un côté ou de l'autre, si peu pour déséquilibrer la fragilité en nous, en moi. La solitude, le passé, le présent... et toujours le réflexe usé mais coriace de baisser la voix au lieu de laisser mes élans s'exprimer de peur de ceci ou de cela.

Mais l'écriture d'un poème est plein de mystères.... ce que j'en dis n'est qu'un ressenti sur le moment, une sensation fugace et éphémère née dans l'atmosphère d'un soir d'automne humide et doux!

Oui, Mésange, c'est ça... bisous
Revenir en haut Aller en bas
Plumentête

avatar


MessageSujet: Re: Sotto vocce (sans voix)   Jeu 22 Oct 2009 - 13:18

Agnès a écrit :

Citation :
On vivait à voix basse
à l'étroit....... ralenti
on vivait dans l'opiniâtre
plus vaste que l'image
qu'on offrait

J'aime particulièrement cette strophe, cette idée de vivre à l'étroit, de parler bas pour ne pas déranger, ne pas faire de bruit, tout cela fait un écho très fort en moi, un bruit...assourdissant

J'ai beaucoup aimé aussi

Citation :
Entre-deux, le bouillonnement
contraint ........ retenu
pour ne pas effrayer
l'inaudible de l'autre
en nous.

le bouillonnement comme un fleuve dont le lit serait encombré et qui déborderait faute de n'avoir trouvé où s'écouler...

J'aime beaucoup ce poème Agnès et celui que tu as laissé précédemment aussi et si je puis me permettre, je trouve que ton écriture a changé en ceci qu'elle est plus accessible, moins énigmatique et toujours aussi belle et maitrisée...
Merci d'être revenue Agnès
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Sotto vocce (sans voix)   Ven 23 Oct 2009 - 10:52

Plume ! Si je m'attendais...

Je te remercie.
Revenir ici n'est pas facile. Tu sais pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sotto vocce (sans voix)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sotto vocce (sans voix)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ BRUNI BRUNELLA ] Car la Bruni me laisse sans voix....
» Chanson du sans-voix
» Les reprises de "My Heart Will Go On"
» Sans voix!
» Chanson du sans-voix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE LIBRE :: Poésies-
Sauter vers: