Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le moment suspendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coumarine

avatar


MessageSujet: Le moment suspendu   Jeu 12 Nov 2009 - 23:40

Je participerai au marathon moi aussi
Pour me mettre un peu au diapason de tous ceux qui se préparent, j'ai répondu à la consigne proposée par Cassy

Le moment le plus pénible quand je me mets à écrire, c'est... le moment où je me mets à écrire...

Je suis là devant mon clavier, j'ai quelques heures devant moi, condition indispensable pour pouvoir m'y mettre, ne pas être dérangée, assurer ma tranquillité.
Je suis là devant mon clavier et il me faut commencer, bouger mes mains, me mettre à taper, quoi je ne sais pas encore, mais ça va venir, ça doit venir, il faut que ça vienne. C'est un moment suspendu, un moment de paralysie absolue, cet infime moment d'hésitation qui parfois me paralyse complètement, et qui me donne envie parfois de fuir très loin, de fermer le PC, sûre que rien ne viendra, que les mots ne s'enclencheront pas, que je resterai vide de toutes ces idées qui pourtant s'engorgent et se pressent quelque part dans mon corps, dans ma tête, au point de faire mal parfois.

Donc bien ancrée devant mon clavier, j'ouvre une nouvelle page, je ne sais pas encore comment vont sortir en mots les idées embusquées dans un coin de ma tête, mais je suis là, je m'oblige à être là, je résiste à l'envie de fermer tout...
Si j'hésite trop longtemps, si cela se met à s'entrechoquer dans ma tête, mes doigts ne déclenchent pas leur sarabande.

C'est un moment très pénible, je respire mal, j'ai peur. C'est l'angoisse. Et pas que.

Si je commence, même sans savoir où je vais, si je tape un mot, deux mots, dix mots.. c'est gagné! Les autres suivent les uns après les autres et soudain c'est le miracle, mes mains ne vont pas assez vite pour suivre la danse des mots qui s'imposent en force puissante dans ma tête et mes tripes. A ce stade, je ne contrôle rien, ni l'orthographe, ni la ponctuation, ni les structures des phrases. Rien. J'écris, vite, serré, pressé, ce qui vient, comme ça vient, je veille à ne pas interrompre le flot qui s'écoule à grande allure et me noie parfois dans une sorte d'élan qui me dépasse, qui me surpasse... quel bonheur!
Je suis prise comme dans une transe que je ne maîtrise pas, si mes yeux accrochent un moment mon arbre là-haut, il m'arrive de ne pas réaliser tout de suite où je me trouve...

A ce stade-là l'écriture est une véritable jouissance. Prise par le rythme de mes idées, je ne relève pas la tête de mon clavier et je continue, sans faiblir, cela ne me demande plus aucun effort, je cours, je vole, je m'envole, je plane...

Je souhaite à tous un très bon marathon... on s'y retrouvera...


Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 0:03

Ta description me fait penser à la natation...et un peu comment je voyais l'année scolaire. Il fallait y plonger au mois d'août et puis continuer les brassées jusqu'au Thanksgiving pour deux jours de répit (respiration) avant de repartir.

bon marathon, coumarine !

cheers
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 0:47

joye a écrit:
Ta description me fait penser à la natation...
Et moi ça me fait penser lorsque j'ai joué la première fois dans choeur lors d'un opéra

Coumarine a écrit:
A ce stade, je ne contrôle rien, ni l'orthographe, ni la ponctuation, ni les structures des phrases. Rien.
Me voilà rassuré cool


Merci pour cet écrit avec tes ressentis avant de taper tes premiers mots et je me réjouis, Coumarine, de te retrouver au marathon (mon premier), car j'ai beaucoup entendu parler de toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 1:23

merci à tous les deux

Oui la comparaison avec la natation me parle beaucoup
Il faut vraiment "plonger" sans trop savoir ce qui nous attend...
Au fond comme toujours l'inconnu fait peur

C'est curieux...

Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 10:30

Et alors moi, pauvre terrien qui prise peu la natation , le risque de noyade m'attend t-il au premier tournant du marathon ?

Qui de Coumarine ou Joye viendra à la rescousse ?
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 11:11

Catsoniou, il s'agit d'un plongeon dans l'inconnu
pas d'une noyade oups
Juste que quand on COMMENCE... le reste se met à couler...LIBREMENT
C'est ça le miracle de l'écriture
Enfin, pour moi...

Revenir en haut Aller en bas
Sel

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 11:15

Bon marathon, Coumarine !
Je suis sûre que les mots te viendront assez vite...Pour le plus grand plaisir de tes lecteurs !
Merci pour cette description de l'angoisse, angoisse dont tu es heureusement souvent libérée par le flot des mots.

(la comparaison du plongeon ne marche pas pour moi, parce que précisément, cela reste pour moi une angoisse encore insurmontée...Alors que peu à peu, je me mets à l'écriture, par touches minuscules (pour ça que je ne ferai pas le marathon cette année), et surtout, elle ne me fait pas peur pour le moment:))
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 11:23

Belle description de l'angoisse de la page blanche... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 11:28

sel...

es-tu sel qui vient régulièrement commenter sur mon blog?

Oui je suppose, puisque tu parles de ton amour des photos et que les tiennes sont magnifiques!!!!

Tu sais, l'angoisse de l'écriture juste avant que je ne m'y mette, je l'éprouve à chaque fois
Aucun médicament pour soulager ça

Il y a dans les marathoniens des gens qui écrivent par petites touches, des billets courts
Et pourtant eux aussi ils connaissent ce plaisir intense de cette écriture qui coule comme un rivière puissante
J'ai vraiment envie de t'encourager à te lancer
Tu libères ...disons 4 ou 5 heures quelque part dans la semaine qui vient... et tu te laisses écrire...c'est vraiment ça, se laisser écrire
Ce que tu reçois est énorme...

Je t'embrasse, sel
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 11:32

agnès... il y a l'angoisse de la page blanche...OK
peut-être l'éprouves-tu toi aussi?
Mais pour moi, il y a surtout cette force magistrale de libération qui survient quand j'ai l'audace de dépasser l'angoisse
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 12:24

Citation :
Si je commence, même sans savoir où je vais, si je tape un mot, deux mots, dix mots.. c'est gagné!
Comme toujours c'est le premier pas qui est le plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 12:43

Bonjour Coumarine,

Je te cite :
Si je commence, même sans savoir où je vais, si je tape un mot, deux mots, dix mots.. c'est gagné ...

C'est exactement ce que je ressens et ce que j'aime : laisser faire et voir venir, se jeter sans retenue aucune. Grande peut alors être la surprise lorsque l'on se relit A FROID !

Je me suis inscrite et je croise les doigts pour avoir le temps. Le week-end se présente très mal pour écrire car je serai très entourée ! Agréable, sympathique mais peu propice à l'écriture.


Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 14:02

je vois qu'on a sensiblement la même expérience du marathon... très joli texte, coum' Smile

à bientôt lire ta cascade de mots marathonniens, donc Wink

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Sel

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 14:13

Oui oui, c'est bien "moi", Coumarine (peut-être que le coquelicot de mon plumimage te rappelle quelque chose...Smile) (et merci de ton compliment sur mes photos )


La semaine prochaine sera un peu particulière pour moi, car je serai en
voyage. Mais après tout, c'est peut-être l'occasion...C'est vrai, quoi, trois heures minimum, ce n'est peut-être pas tellement si trop...

Alainx, si tu passes par ici : est-ce qu'il est possible de s'inscrire "au dernier moment", pendant la semaine de marathon elle-même ?
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 14:20

Sel, je me permet de répondre avant le seigneur des lieux de marathonnage intensif : oui, c'est possible

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Sel

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 14:22

Merci Pati:) Alors, ce sera la surprise (pour moi !) de voir si finalement je m'inscris ou pas !Wink
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 14:55

Faux départ ! Faux départ ! Faut attendre le coup de pistolet d'AlainX pour ...

Trop tard ! Coumarine a déjà fait un tour de piste, loin devant tous les autres... On n'est même pas sûrs qu'on va les revoir ses premiers mots qui ressemblaient tant pourtant à un début de trajectoire de marathonienne !

PS Ah si ! ils restent là sur Kaléïdoplumes. Je respire !
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 16:14

Tu sembles Coumarine à l'aise dans cet exercice que tu décris si bien !! quant à moi je suis bien loin d'être prête pour un marathon... Je n'ai pas encore assez apprivoisé les mots mais ça viendra !
Revenir en haut Aller en bas
alainx
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 20:13

pati a écrit:
Sel, je me permet de répondre avant le seigneur des lieux de marathonnage intensif : oui, c'est possible

quoi !
quoi !
quoi !

on se permet de répondre avant le Grand Chef !!!
Revenir en haut Aller en bas
kz19qg

avatar


MessageSujet: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 20:30

Cette contribution à la consigne me donne l'opportunité de vous remercier d'avoir mentionné ce site dans votre livre sur les ateliers d'écriture qui figure en bonne place à la bibliothèque municipale de Strasbourg !

L'adresse est bonne !

a+benoit
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Ven 13 Nov 2009 - 22:43

bonsoir Benoit

Ben faut me tutoyer hein!
Oui j'ai vu (et ça me fait plaisir) que mon livre s'est trouvé dans pas mal de bib. municipales...
Il peut en effet intéresser des gens qui se demandent ce que c'est que le blog. Et les blogueurs y reconnaissent leurs petites et grands découvertes ...

Dans mon livre j'ai parlé de Paroles PLurielles qui est un atelier d'écriture en ligne que j'ai animé durant trois ans
Au moment où je l'ai mis en pause, j'ai renseigné les meilleurrrrrrrrrrs atelier d'écriture en ligne
Dont ce forum
C'est par ce biais sans doute que tu es arrivé ici
Et que tu t'en réjouis
L'admin en sera très contente...

Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Le moment suspendu   Sam 14 Nov 2009 - 19:47

Bon marathon Coum', tu y seras comme un poisson dans l'eau, dans ton élément, profites-en un maximum pour en retirer toutes les joies que l'écriture t'apporte.

Quant à moi, je n'ose pas encore....

Je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le moment suspendu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le moment suspendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moment éphémère
» le meilleur réalisateur en ce moment pour vous?
» Quel est ta Chanson du moment?
» Playlist du moment
» un moment "fort" dans saint seiya !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 98-
Sauter vers: