Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gone fishing… the serial k. ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 17:29

Il est exactement 23 h 32. Je le sais car je viens de regarder l’heure à ma montre. J’attends.

J’attends encore un peu, au chaud, car dehors la nuit est noire et froide. Nous sommes le 30 janvier 1958. Le café est désert si on excepte le barman à la mine pas tibulaire mais presque qui fait cliqueter sa vaisselle derrière mon dos et cette jeune femme rousse en robe bleue qui me regarde de temps en temps et qui écrit ou dessine quelque chose dans un minuscule carnet.

L’ambiance déprimante de ce café moderne tient-elle à son éclairage de néons pâles ou à ces immenses baies vitrées qui rendent la ville encore plus proche, plus écrasante ? La cité est déserte à cette heure à cause du froid et des télés. Les gens restent enfermés chez eux maintenant et ne communiquent plus entre eux. Les immenses réverbères ne vont pas tarder à s’éteindre. J’attends.



La gare dresse sa carcasse noire, toute proche, et les lampadaires le long de l’avenue balisent le chemin vers ailleurs. Aucun tramway ne passe plus, aucune voiture. J’ai posé une pomme bien rouge devant moi et je sens mon couteau à cran d’arrêt présent dans la poche droite de mon pantalon. J’attends.

La jeune fille rousse semble appétissante, mignonne à croquer, dodue là où il faut. Elle a bien du mérite à trouver l’inspiration dans un lieu pareil. D’ailleurs, l’inspiration… Qu’en sais-je après tout ? Peut-être établit-elle sa liste de courses pour demain ou rédige-t-elle un brouillon de lettre pour son fiancé. Je peux imaginer aussi qu’elle dessine ma pomme ! Elle a justement l’air de se payer la mienne ! Serait-elle une caricaturiste, une carioca-tueuse plutôt qu’une poétesse de la nuit ? Ou autre chose encore ? Le mieux serait peut-être de le lui demander. J’ai encore un peu de temps à tuer.

- Mademoiselle ? ».
- Monsieur ? ».
- Je souhaite mettre une pièce ou deux dans le juke-box. J’espère que cela ne vous dérangera pas. Puis-je même vous proposer de choisir les morceaux que vous souhaiteriez entendre ? ».
- Volontiers ! » me répond-elle dans un grand sourire.

Si moi je suis bonne pomme, elle a l’air plutôt bonne poire. En revenant de la machine à sous où elle a sélectionné «
Crazy he calls me » et « That old devil called love » de Billie Holiday, je suis allé m’asseoir à sa table en emportant au passage ma pomme et mon verre de jus de raisin garanti sang pour sang sans colorants ni conservateurs.
- Sans indiscrétion, vous venez souvent écrire ici ? ».
- Ici, ailleurs…».
- A Paris, il y a Sartre et Beauvoir qui écrivent aussi dans les cafés mais c’est le jour, une autre ambiance, moins glauque ! ».
- En êtes-vous bien sûr ? Etes vous bien certain que l’existentialisme soit un humanisme ? ».
- Houla, marqué-je un temps d’arrêt. Vous écrivez de la philosophie ? Je vous voyais plutôt romancière ! ».
- Non, répond-elle en restant sur son Kant à soi, mais je m’en approche. J’écris sur l’humain avant tout. ».
- Dans les cafés ? Ce doit être assez déprimant alors ! ».
- Détrompez-vous ! L’écriture imaginative transcende la réalité pour atteindre à l’essentiel. ».
- Ce soir vous n’avez pas du rédiger grand-chose si vous vous servez de votre observation des clients. Il n’y a personne ! ».
- Il y a vous ! Votre pomme et votre couteau ! ».
- Quoi ? C’est sur moi que vous écriviez, là tout à l’heure ? ».
- A partir du moment où c’est de la fiction, c’est vous et ça n’est plus vous. Cela devient autre chose. ».
- Et qu’est-ce que je suis devenu pour vous aujourd’hui ? ».
- Vous vous appelez Joe Kennedy. Vous êtes venu à la maternité voisine où votre femme vient juste d’accoucher d’une petite fille. Vous êtes sous le coup de l’émotion car c’est votre premier enfant. Avant de rentrer chez vous, vous vous êtes arrêté dans ce café pour reprendre vos esprits et réfléchir à la suite. ».
- Me permettez-vous de vous détromper ? Ce n’est pas du tout ça ! ».
- Vous voyez que j’avais raison : ce n’est plus vous ! ».
- Ca reste très intéressant au demeurant. Mais que deviennent la pomme et le couteau dans votre récit ? ».
- Ils interviennent plus tard. Le personnage Joe Kennedy travaille comme assistant dans une maison de disques. Il va signer un groupe de rock’n’roll qui deviendra célèbre et il le suivra pour fonder sa propre maison de disques qu’il appellera « les disques Pomme ». ».
- Vous avez planifié ça là, dans les dix minutes qui ont précédé ? ».
- Non, j’invente au fil de la conversation ! éclate-t-elle de rire.
- Vous avez une sacrée imagination. Et… Et le couteau ? ».
- Lorsqu’elle va s’apercevoir que vous l’avez trompée avec une attachée de presse, votre femme va vous assassiner ! Elle va aller enterrer le cadavre et…».
- Diable ! Comme vous y allez ! Du hard-boiled, maintenant ? ».
- Plaît-il ? ».
- De la série noire ! Ca devient un roman policier ? ».
- Oui car j’adore ce genre. Je prends des cours de creative writing à l’autre bout de la ville. Cela s’appelle le Poupoune’s Club. Nous apprenons à faire la pige à Miss Marple qui n’est plus assez glamour selon nous. Est-ce que mon synopsis vous plaît ? ».

J’attends un peu avant de lui répondre :

- C’est un peu trop rose encore à mon gré. Pas assez saignant. Trop étalé dans le temps aussi. ».
- Vous verriez les choses comment, vous ? ».
- Je peux vous le dire ? Sérieusement ? Vous n’allez pas vous fâcher ? ».
- Vous n’avez pas l’air du gars qui cherche encore une fille qui voudrait bien de lui ce soir un quart d’huere alors allez-y, je ne crains rien ! ».
- Peut-être que vous vous mettez le doigt dans l’œil jusqu’au trognon ! ».
- Racontez-moi, alors, ça m’intéresse. Vous avez l’air de vous y connaître en romans noirs ! ».
- Qu’est-ce que vous diriez si je vous apprenais que cette pomme est en plâtre renforcé et qu’elle est destinée à assommer ma prochaine victime ? Que le couteau dans ma poche est à cran d’arrêt et qu’il a la longueur adéquate pour ôter la vie d’une jolie personne rousse, par exemple ? ».
- Vous êtes décidément très drôle ! Je ne vous vois pas du tout dans ce rôle ! ».
- Parce que que vous êtes une pêcheuse ou une pécheresse un peu naïve ! ».
- Et vous, vous seriez un drôle de serial killer ! On n’assomme pas sa victime avant de la poignarder ! Surtout pas avec une pomme ! ».
- Même si la victime s’appelle Amélie Newton ? ».
- Pfff ! Vous êtes vraiment un drôle de corps ! ».
- C’est juste un petit jeu sans gravité, n’est-ce pas ? ».

Elle continue de rire puis regarde sa montre.

- Mon dieu ! Avec tout ça il est minuit moins cinq ! Je vais devoir vous laisser, monsieur l’assassin. ».
- Votre carrosse se transforme en citrouille à minuit, n’est-il pas ? ».
- J’ai été ravi de cette conversation monsieur euh… Kennedy ! Merci pour la musique aussi. Vous avez raison, la pêche a été mauvaise ce soir. Je retourne bredouille chez ma marraine la fée. ».
- Et bien donnez le bonjour pour moi à monsieur la fée d’hiver ! ».
- Je n’y manquerai pas, Barbe-Bleue ! ».
- Bonne nuit, Cendrillon ! ».

Elle est sortie. Je suis aussitôt allé payer ce que je devais au barman qui avait vraiment une sale tronche.
- Bon ! Comme ça plus personne ne rigole ? On ferme alors ! » a-t-il dit en me rendant la monnaie.
Je suis sorti. Moi aussi j’avais rendez-vous à minuit.

Elle n’était pas allée très loin. Sous le premier réverbère de l’avenue, elle allumait une cigarette, stationnait dans le hâlo, telle une proie facile, pour recracher la première bouffée de fumée. Elle me tournait le dos. J’avais gardé la pomme dans la main gauche et je sentais très bien le couteau faire pression contre ma cuisse dans ma poche droite. Je me rapprochai d’elle à grand pas. Il n’y avait plus qu’une rue à traverser.

Mais je ne la traversai pas et tournai à gauche en direction de la gare.

J’attendis Jackie dix minutes sur le quai. Elle fut une des rares voyageuses à descendre de ce dernier train qui la ramenait de S.
- C’est gentil à toi d’être venu m’attendre à cette heure-ci ! ».
- A cette heure-ci, les rues ne sont pas sûres ! ».
Je l’embrassai, pris la valise, lui donnai le bras et nous fîmes le parcours inverse pour aller retrouver la voiture stationnée près du café.

La fille était toujours sous le lampadaire mais cette fois il y avait foule autour d’elle. Des flics en uniforme en veux-tu en voilà, des véhicules à girophare et même un photographe dont les flashes lançaient des éclairs bleus dans la nuit. Encadré entre deux balèzes, les menottes aux poignets, la mine basse, un œil au beurre noir, tâche blanche parmi les bleus, il y avait le barman louche. La fille en bleu semblait rayonner, comme si elle avait été la vedette d’un film. Comme nous passions à hauteur du groupe elle m’apostropha :

- Alors M. Kennedy ? La pêche a été bonne ? ».
- Pas mal ! » répondis-je.
- Eh bien la mienne aussi, voyez-vous ! Nous avons mis fin cette nuit aux agissements de ce dangereux serial killer. Mais… pardonnez-moi ! Je ne me suis pas présentée, tout à l’heure : Paula Poon ! Inspecteur Poon ! ».
- Enchanté, mademoiselle ! ».

Il y eut un moment de silence un peu gêné pendant que nous nous serrâmes les mains puis elle nous dit :
- Ne tardez pas à nous mettre un petit citoyen en route ! La maternité est à deux pas d’ici et j’aime beaucoup quand la réalité rejoint la fiction ! ».
- Merci, inspecteur ! Nous n’y manquerons pas. Et puis, à partir de maintenant, j’écouterai du rock et je planquerai les couteaux ! ».

Je sortis ma poche de ma pomme, je croquai un morceau dedans. Je soulevai la valise à nouveau et nous repartîmes vers des aventures plus banales.

Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 17:48

Revenir en haut Aller en bas
joye

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 17:50

P.- S. : Et tous ces clins d'oeillades [sic] ! Superbe !

pipe

(de quoi se fendre la pipe...)
Revenir en haut Aller en bas
agnès

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 17:51

Beaucoup aimé ! bravo bravo
Encore ! J'adore les polars, même quand il n'y a que peu de sang... lol!
Revenir en haut Aller en bas
kz19qg

avatar


MessageSujet: re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 18:35

Une histoire bien racontée... Merci !
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 18:49

J'aurais jure que le stylo de la dame etait un Mont Blanc!

quand au club poupoune! j'adhere MDR

en tout cas, quel beau meli-melo de textes! mieux que des commentaires particuliers
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 20:33

Un régal ! cool
Revenir en haut Aller en bas
Osi

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 20:45

Génial ! bravo
Pour deux raisons :
- Tout simplement parce que ce texte me plait beaucoup. Bravo pour toutes ces allusions.
- Aussi parce que j'ai une dissertation à faire en français (Un truc du genre : Le roman doit représenter la réalité ou l'inventer ?)... et qu'il y a ici des choses bonnes à retenir. Je suis heureuse de ce texte allusif, ça a faillit m'échaper Very Happy :

Joe Krapov a écrit:
L’écriture imaginative transcende la réalité pour atteindre à l’essentiel.

A partir du moment où c’est de la fiction, c’est vous et ça n’est plus vous. Cela devient autre chose.
Je reprendrais bien la première phrase telle quelle... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 21:39

Excellent Joe !!!

Le titre me faisait déjà frissonner mais heureusement pas de sang

J'aime bien aussi le clin d'oeil à Pouponne
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Sam 5 Déc 2009 - 22:02

BRIGOU a écrit:

J'aime bien aussi le clin d'oeil à Pouponne

un beau lapsus Brigou... des cigognes sur Kale?
Revenir en haut Aller en bas
fcplume

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 1:46

Illusions en vrac ... allusions tout aussi nombreuses et distillées avec humour... Bien dans ton style, je crois! Contents
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 10:13

Bonne cuvée, ce message de Joe ...
Revenir en haut Aller en bas
Bruyère

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 12:41

Un vrai plaisir de lecture! Je me suis régalée
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 19:48

ah oui, pas mal du tout ! bravo joe Smile


Citation :
Citation :
BRIGOU a écrit:

J'aime bien aussi le clin d'oeil à Pouponne


un beau lapsus Brigou... des cigognes sur Kale?

ptdr

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
Poupoune

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 22:10

En ma qualité de présidente (et unique membre) du club poupoune, j'ai l'immense plaisir de vous inviter, monsieur Krapov, à en devenir membre d'honneur.
Voire président à la place du président, hein, parce que là, quelle leçon !
Monsieur le touche à tout a encore frappé - et excellé... si ce n'était aussi plaisant, ce serait presque agaçant !!
Revenir en haut Aller en bas
sprite

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Dim 6 Déc 2009 - 23:00

Ouh la, on a interet a bien lire le panneau et faire gaffe... peur


cool


pipe
Revenir en haut Aller en bas
Joe Krapov

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Lun 7 Déc 2009 - 2:00

Merci à vous de vos commentaires sympathiques. Je manque de temps pour tout lire ici et là - le web est vaste, tout comme le West est valab' - mais je vais essayer de revenir cette semaine commenter les "variations Hoopériennes" qui m'ont bien séduit jusqu'à présent ! Bonne semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Amanda

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Lun 7 Déc 2009 - 18:52

Absolument délirant, délicieusement fabuleux, toujours tu me bluffes, Joe !
Revenir en haut Aller en bas
Cédille

avatar


MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   Mar 8 Déc 2009 - 17:39

Et où se trouve donc ce fameux Poupoune's club, ça pourrait m'intéresser ? C'est tout ce que je dirai, y en a marre des textes géniaux ! colere

Mais nooooonnnn ! Je plaisantais peur

ET une médaille pour le Sieur KRAPOV, une ! gagné
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gone fishing… the serial k. ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gone fishing… the serial k. ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dexter : le serial killer attachant
» Diamond TV 2.1 mon serial marche pas
» Serial experiments of Lain
» PBLV/Florian devient serial killer/Florian-THomas/PG13
» [TUTO] Diagnostic nokia + connexion serial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 101-
Sauter vers: