Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eloge du chagrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coumarine




MessageSujet: Eloge du chagrin   Jeu 10 Déc 2009 - 14:46

J'avais un gros chagrin
Ce chagrin prenait pas mal de place, gonflait, s'obstinait à regarder ma vie de son côté. Et c’était pas du bon.

Alors je me suis assise. Et j'ai prié le chagrin de se mettre sur une chaise à côté de moi : ce qu'il a fait ! Je l'ai regardé attentivement sans rien dire, pendant de longues minutes. Au bout d'un moment le chagrin s'est mis à se tortiller sur la chaise... il se plaignait d'attraper des crampes à cause de cette immobilité forcée. Mais enfin je lui dis, avoir des crampes, c'est rien du tout, par contre avoir un gros chagrin qui dure, c'est une autre paire de manches. Tu n'es pas d'accord ?

Il n'était pas d'accord. Que voulez-vous, il défendait son point de vue...
Son point de vue de chagrin gros comme une maison pas habitué à devoir rester silencieux sur une chaise. En général, un chagrin normal hoquète, sanglote, pleurniche, se mouche, renifle, fait du bruit. Beaucoup de bruit.
Là je ne lui disais rien, je ne lui posais aucune question, je me contentais de le dévisager.
Le chagrin n'en menait pas large, il rougissait comme... comme... une tomate farcie tiens! Farcie de sentiments encombrants.

Le silence entre nous devenait gênant. Alors le chagrin s'est mis à toussoter d'un air embarrassé. Puis il a éternué, puis il a raclé sa gorge, puis enfin, il demandé que je le prenne dans mes bras, que je dépose un baiser sur ses lèvres.

C'est ce que j'ai fait. Mon chagrin est venu s'asseoir sur mes genoux. Je l'ai bercé, j'ai doucement caressé ses cheveux ébouriffés. Je l'ai regardé tendrement. Et le chagrin s'est endormi. Il a même ronflé !

Il repose en paix à présent. Oui, en paix...

Revenir en haut Aller en bas
joye




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Jeu 10 Déc 2009 - 17:00

Je ne m'étonne pas qu'il se fatigue, car le chagrin a un lourd boulot : nous faire mieux apprécier nos joies.
Revenir en haut Aller en bas
Cédille




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Jeu 10 Déc 2009 - 17:01

Excellente idée que donner une silhouette à un sentiment, en deviendrait-il plus humain ? Excellente page aussi, serait-ce une plume qui travaille beaucoup ? Quant à la recette (j'aime beaucoup l'image de déposer son chagrin sur une chaise et je lui ai même donné un reflet) j'essaierai pour le prochain chagrin ! Merci Coumarine !
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Jeu 10 Déc 2009 - 19:10

Ton texte ressemble à une histoire pour enfants.. j'aime bien
Revenir en haut Aller en bas
agnès




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Jeu 10 Déc 2009 - 21:24

J'aime beaucoup ce chagrin, Coumarine, car il ressemble au mien... enfin juste un peu.
Mon chagrin est toujours silencieux, ni cris ni pleurs ni jérémiades. Je pleure sec, au dedans, sans rien laisser paraître. Parfois, j'aimerais que des larmes viennent nettoyer la tristesse, mais rien... aie
Revenir en haut Aller en bas
Sel




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Ven 11 Déc 2009 - 12:37

Je t'avais déjà dit le bien que je pense de ce texte, Coumarine.Smile

Prendre son chagrin sur ses genoux et le bercer jusqu'à ce qu'il s'endorme...C'est une image qui continue de m'étonner. Mais après tout, c'est comme tout : il faut savoir l'apprivoiser, au lieu de se rebeller contre lui, ce qui le rendra plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Sam 12 Déc 2009 - 20:00

Le chagrin c'est formidable si quelqu'un est prêt à vous en consoler.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eloge du chagrin   Aujourd'hui à 16:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Eloge du chagrin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pennac, Daniel] Chagrin d'école
» Chagrin d'enfant
» [Lamb, Wally] Le Chagrin et la grâce
» LE CHAGRIN de Lionel Duroy
» Eloge de la littérature absurde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 102-
Sauter vers: