Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De Firenze à la Sérénissime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pivoine

avatar


MessageSujet: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 0:50

J'aurais aimé leur parler.
Les fantômes savent tant de choses !

D'où venaient-ils
Ces marquis au port avantageux
A la cape d'hermine et de lumière
Perruques blondes
Et talons rouges claquant sur les dalles de marbre

D'où venaient-elles
Ces dames en domino noir et blanc
Aux fauves chevelures
Aux béguins de velours et de pelage doré ?

D'où venaient ces chats ces humains et ces danses
Quand minuit sonnait
A San Giorgio Maggiore
Et le long des fundamunti
Clapotants de lagunes

Pourquoi me réveillais-je en sueur
Quêtant avidement
Le triangle, le chocolat amer, le biscuit salé

Et ma dragée de sucre

***

Merci à Madeleine de Proust pour Dante... Ce qui m'a soufflé l'Italie
Et à Hugo Pratt pour le chocolat, le triangle, le biscuit et la dragée de sucre

(cfr. "Fable de Venise")
Revenir en haut Aller en bas
Feuille
Modérateur
avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 1:11

Madré de dios, c'est oune conspiration ... tous ces fantômes italiens qui viennent chasser sur les terres d'Ecosse ... king
Je vais être obligé de sévir répondre et rétablir l'équilibre.

Mais pour faire aussi bien que toi, Pivoine ... pffffiiiuuuu
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 1:57

Feuille, j'avais zéro inspiration concernant les fantômes, et puis, je ne sais comment, c'est venu...

D'autant que j'éprouve de grandes difficultés à écrire un texte où il y a un incipit drunken

Ben, tu vois, j'y suis arrivée. Il faut que l'idée vienne et le reste suit, c'est une musique que j'entends, une sensation au bout des doigts, quelque chose que je vois !
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 10:23

Pivoine a écrit:
Feuille, j'avais zéro inspiration concernant les fantômes, et puis, je ne sais comment, c'est venu...

D'autant que j'éprouve de grandes difficultés à écrire un texte où il y a un incipit drunken
Tséééééééééééééééééééééé! Qu'est-ce qui faut pas entendre Twisted Evil
Alors pour votre gouverne. Pour les fantômes italiens, le stock est épuisé. Va falloir se rabattre sur un bon gros fantôme espagnol, ou un grand maigre anglais, voire un petit teigneux Français!!!!!!!!!!!!!!!( j'ai dit un fantôme! toute ressemblance etc......) affraid
Revenir en haut Aller en bas
madeleinedeproust

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 13:35

Pivoine a écrit:

[i]Merci à Madeleine de Proust pour Dante... Ce qui m'a soufflé l'Italie
Et à Hugo Pratt pour le chocolat, le triangle, le biscuit et la dragée de sucre

(cfr. "Fable de Venise")
De rien Pivoine, Dante est un vieux compagnon que je prends plaisir à partager avec autrui...
Par contre ton Italie me rappelle Venise, un soir de carnaval. Et c'est vrai que la Sérénissime est propre à attirer les fantômes, poètes de surcroît. J'aime bien ton texte.
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Mer 19 Mar 2008 - 13:41

Admin a écrit:

Tséééééééééééééééééééééé! Qu'est-ce qui faut pas entendre Twisted Evil
Alors pour votre gouverne. Pour les fantômes italiens, le stock est épuisé. Va falloir se rabattre sur un bon gros fantôme espagnol, ou un grand maigre anglais, voire un petit teigneux Français!!!!!!!!!!!!!!!( j'ai dit un fantôme! toute ressemblance etc......) affraid

Le fantôme espagnol ! C'était une BD de mon enfance! Une belle, qui se passe à Bruxelles. Une histoire de Bob et Bobette, (Willy Vandersteen) qui commence dans le musée, dans un tableau de Breughel (une fête villageoise). C'était génial ! Avec un vrai fantôme espagnol, le duc d'Albe, un bourgmestre de Kriekebeek (ça veut dire "ruisseau de cerises" - c'est-à-dire que c'est une bière à la cerise, spécialité belge o;))), un moulin à Anderlecht et une fin qui finit bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Jeu 20 Mar 2008 - 17:23

Je me suis tout de suite sentie au Carnaval de venise en lisant ton texte, j'aime beaucoup cette ambiance, plus que celle des famtômes qui font peurs, j'ai beaucoup aimé sunny
Revenir en haut Aller en bas
pati

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Jeu 20 Mar 2008 - 20:58

je me souviens de ta nouvelle, elle se situait en italie aussi, je crois bien, et Dante n'était pas loin...

très joli poème, pivoine
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Jeu 20 Mar 2008 - 22:45

Des marquis , des dames et des chats et nous voilà à Venise.
J'aime Venise, c'est tout un programme que les marquis et les dames: cela promet une belle fiesta.
Quant aux chats , tu dois le savoir ...qu'ils sont extralucides.
C'est chouette ce que tu écris et (dé)peints si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Modératrice
avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Jeu 20 Mar 2008 - 22:50

Très beau tableau ! cat cat cat
Revenir en haut Aller en bas
Pivoine

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Dim 23 Mar 2008 - 20:15

Oh, Pati, cette nouvelle, j'en ai presque totalement oublié le contenu... Je devais parler du ghetto de Venise, fort probablement.........
Revenir en haut Aller en bas
Fifi Brin d'Acier

avatar


MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   Dim 23 Mar 2008 - 21:54

On a l'impression d'y etre ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Firenze à la Sérénissime   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Firenze à la Sérénissime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sérénissime
» La Sérénissime
» SALONE DELL'ARTE E DEL RESTAURO DI FIRENZE - 11-12-13 novembre 2010
» Mini ** Firenze en amoureux **
» La baguette de Firenze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2008 -- :: -- ESPACE ECRITURE -- :: ----ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 12-
Sauter vers: