Kaléïdoplumes 1: 2008/2009


 
PortailAccueilFAQMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sandrine et le Père Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catsoniou




MessageSujet: Sandrine et le Père Noël   Mar 22 Déc 2009 - 12:13

Assise dans son fauteuil de cuir fauve, le seul luxe de son mini studio dans ce foyer - logement qui l’a accueillie au printemps dernier, Sandrine rêvasse. Contrairement à son habitude, elle n’occupe pas ses mains à quelque tricotage.

Noël approche. Les autres pensionnaires ont caqueté pendant tout le repas, ressassant leurs histoires de famille qu’elle connaît par cœur. Mais aujourd’hui, c’était pour évoquer la perspective d’une journée chez leur fille, petit-fils ou frère, à moins que ce soit chez quelque vague cousine. Enfin, bref, à les en croire, on n’attend qu’elles pour animer ces repas de fête en famille!

Elle n’en pouvait plus d’entendre ces bavardages, elle que ses enfants ne visitent même plus, alors elle a regagné ses pénates. Se comparant aux vieux de la chanson de Jacques Brel, elle espérait sans trop y croire une intervention occulte qui ramènerait vers elle sa fille qui la boude depuis trois ans au moins. Pourquoi exactement, elle ne l’a jamais compris. Quand elle se souvient du temps passé, de l’époque où Pierre, son mari, était encore là, personne ne la rejetait, bien au contraire : ils n’avaient de cesse que d’aller chez l’un ou l’autre de leurs amis, ou encore dans la famille. La maladie de son époux, puis sa disparition ont tout modifié, comme si elle était responsable… mais de quoi, mon Dieu ? Si seulement, Martine se manifestait, elle serait la plus heureuse des femmes ! Mais le Père Noël, assurément, ce n’est pas pour elle…

Sur un parking de supermarché, le Père Noël se dirige vers les enfants ; il leur offre des bonbons, et c’est l’inévitable photo. Enfin quand les chalands en décident ainsi. En cette heure creuse, à une heure inhabituelle d’ouverture du magasin, les clients se font rare, le Père Noël est désoeuvré.

- Eh ! Mon pote, te goures pas ! Il y a longtemps que j’ai passé l’âge. Encore, si ma petite – fille était avec moi, tu aurais une cliente, mais moi ? A moins que tu ne sois un père Noël dragueur !

- Ne prenez pas ombrage, belle dame, je suis sûr qu’une minute de conversation nous ferait le plus grand bien à l’un comme à l’autre. A défaut de liste de joujoux, vous pourriez confier quelque désir secret au Père Noël. Par exemple, revoir quelque vieille personne, seule en son foyer ou en maison de retraite ?

- Dis donc, Père Noël, tu ne lirais pas dans le marc de café, des fois ? Et d’ailleurs, de quoi tu te mêles ? Je t’en pose des questions, moi, sur ta vie des autres jours quand tu n’as pas ton grand capuchon rouge et ta fausse barbe. Que tu es sans doute même plus jeune que moi ?

Martine et Dominique, tout en badinant, se sont dirigés de concert vers le banc abrité par le grand sapin à l’entrée du magasin. Sous ses airs gouailleurs, la cliente du supermarché est interpellée par les propos de cet homme en qui elle devine une franchise dénuée d’arrière – pensée. Il est lui aussi sur la même longueur d’onde. Naturellement, il est tout désigné parmi le personnel pour jouer le bonhomme en rouge à l’approche des fêtes. Et cela lui convient bien… Déjà parce que ça le change de son emploi de manutentionnaire, mais aussi parce que lui, le célibataire endurci, quinquagénaire de surcroît, approche les enfants. Leurs rires et mines émerveillées sont la plus belle récompense. Certes, faire un brin de causette avec les jolies mamans n’est pas pour lui déplaire… Mais c’est bien la première fois qu’il aborde, ainsi déguisé, une femme non accompagnée d’enfants.

- Quand je ne suis pas le Père Noël, on m’appelle Dominique et je suis simple manutentionnaire en ces lieux de commerce en produits de qualité. Serait – ce abusif de vous demander votre prénom ?

- Martine, mais tu peux me tutoyer. Et parce que Noël, c’est à la fin de la semaine, je vais te dire ce que je souhaiterai : revoir ma maman que je ne vois plus depuis trois ans. Mais est-ce que c’est à moi de le faire, ce premier pas ?

- J’imagine qu’il y a un gros contentieux pour vous ignorer à ce point. Mais je crois, moi l’incroyant, que les humains doivent profiter de leur passage sur Terre pour privilégier les relations avec leurs proches, les placer au dessus de toute autre considération. Pour cela, il faut s’accepter soi-même, accepter les autres tels que nous sommes, tels qu’ils sont. Il n’y a pas qu’aux enfants que je veux faire plaisir. Donnes-moi les coordonnées de ta maman et je l’appelle dès ce soir. Demain, viens faire tes courses à la même heure. J’aurais peut-être un cadeau pour toi.

- Je ne crois pas un instant à ce que tu me dis. Et je ne sais pas si je souhaite que tu parviennes à quelque résultat. Mais je veux bien un instant croire au Père Noël, tu n’as qu’à rechercher une maison de retraite, rue Marc Parade en région Midi-Pyrénées et tu demandes Sandrine.

Son harassante journée finie, relativement satisfait de sa prestation, conforté par le sourire réjoui du Directeur du magasin, Dominique, après avoir englouti rapidement un dîner sommaire, s’installe devant le clavier de son ordinateur. Grâce à Google, il aboutit dans ses recherches. Dès le lendemain matin, il décroche le combiné à la recherche de Sandrine. La responsable de la maison de retraite n’a pas été offusquée de sa démarche, car en quelques mots, il a su lui faire partager l’espoir de réconciliation entre mère et fille par Père Noël interposé…

Sandrine se demandant qui peut l’appeler si tôt le matin, décroche le combiné.

- Allo ? C’est une plaisanterie ? Le Père Noël !!! Dites-moi plutôt ce que vous voulez me vendre ?

- Rien, absolument rien, Sandrine…

- En plus, vous connaissez mon prénom ?

- Oui, et je connais aussi Martine. J’ai bavardé avec elle hier à midi.

- Si c’est de ma fille que vous parlez, vous avez bien de la chance, il y a un joli moment que je n’ai pas entendu le son de sa voix !

- Et vous aimeriez non seulement l’entendre, mais aussi la voir et passer un moment avec elle ?

- Ça, oui. Mais je ne vois pas comment se produirait ce miracle ?

- Si j’arrange ça, vous ne vous ferez pas tirer l’oreille ? On est d’accord, Sandrine ? Je vous rappelle demain matin. Ne vous tracassez pas, je préviendrai la Directrice des conditions de votre déplacement.

Fort du consentement de la maman, il ne restait plus qu’à lever les réticences de la fille. La discussion sur le banc du magasin n’y suffit pas. Une conversation autour d’une table du bar-tabac permit enfin de sceller un accord pour la journée de Noël.

Pour l’occasion, Dominique avait mis les petits plats dans les grands pour confectionner ce déjeuner. Car non seulement, il avait réussi la prouesse d’amener Martine et Sandrine à la même table, mais il avait tenu à ce que la rencontre se fasse chez lui, dans sa petite maison de célibataire.

Et c’est dans sa tenue de Père Noël qu’il a accueilli Martine à sa descente de voiture après avoir été chercher Sandrine à sa maison de retraite éloignée d’une bonne centaine de kilomètres. Sagement assise dans la salle à manger du célibataire, Sandrine attend l’arrivée de sa fille, non sans une certaine fébrilité. Fébrilité partagée par Martine, anxieuse de leurs attitudes respectives pour ces retrouvailles chez le Père Noël.

Et c’est à Nadine, sœur de Dominique, pour l’occasion aide cuisinière et photographe, qu’il appartenait d’immortaliser la scène du Père Noël entouré d’une mère et sa fille qui, n’en doutons pas, marqueront d’une pierre blanche ce Noël 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Osi




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mar 22 Déc 2009 - 13:09

bravo
Une belle histoire de Noël comme je les aime : elle finie bien. Contents

Comme quoi Noël est, à tout âge, un beau moment.
Revenir en haut Aller en bas
joye




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mar 22 Déc 2009 - 15:17

D'accord avec Osi, c'est une très belle histoire, très à propos, et superbement racontée.

BRAVO !

Allez, un peu de musique pour aller avec (bien au fond, bien sûr) :


Revenir en haut Aller en bas
kz19qg




MessageSujet: re: Sandrine et le Père Noël   Mar 22 Déc 2009 - 17:54

Et il y en a qui ne croient pas au père Noël ! Damned ! Que leur faut-il de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Amanda




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mar 22 Déc 2009 - 18:48

Une histoire comme on aime en lire à Noël....

Effectivement le Père Noël n'est pas une ordure ici,
Revenir en haut Aller en bas
Nerwen




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 0:47

Un bien beau texte pour une histoire émouvante. Encore un cadeau de Noël ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
BRIGOU




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 12:04

Bravo pour cette très belle histoire
Revenir en haut Aller en bas
Flamm Du




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 12:09

Une belle histoire pleine d'émotions !
Si elle pouvait se réaliser pour toutes les Sandrines.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin



MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 12:49

Quand je dis qu'un père Noël peut faire des miracles bravo bravo bravo

_________________
Admi......ratrice de vos mots !!!!!.
Revenir en haut Aller en bas
agnès




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 12:51

Un beau conte de Noël... Ah, si seulement... pipe
Revenir en haut Aller en bas
trainmusical




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 12:57

Catsoniou, j'en ai les larmes aux yeux, c'est tellement bien conté avec une telle émotion kel talent

Dans mon institution où je travaille, un père Noël comme Dominique j'en rêve, je vois tellement de familles déchirées, même éclatées.

Ton récit je le prends comme cadeau
MERCI flower
Revenir en haut Aller en bas
Cédille




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 15:38

J'aime quand les histoires finissent bien ! Bravo Catsoniou !
Revenir en haut Aller en bas
Tornade
Modératrice



MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 16:27

Il en faudrait peut-être plus des pères noêl comme celui là car il est tout bonnement génial.
Merci pour cette belle histoire Catsoniou ! debil
Revenir en haut Aller en bas
Coumarine




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Mer 23 Déc 2009 - 18:08

des retrouvailles pour une belle nuit de Noël...
c'est beau, ça dilate le coeur...
Revenir en haut Aller en bas
pati




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Jeu 24 Déc 2009 - 15:06

une belle fable, pour clôre ce lieu... à raconter à ses gosses, autour du sapin.

merci cats', pour ce don Smile
flower

_________________
ne jamais dire jamais
Revenir en haut Aller en bas
catsoniou




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Jeu 24 Déc 2009 - 16:28

Je suis très heureux que mon histoire vous ait plu. Le plaisir était pour moi en l'écrivant : elle est ancrée dans une certaine réalité qui mériterait bien un Père Noël "bons offices"...

Joyeux Noël à toutes et tous
Revenir en haut Aller en bas
MESANGE




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   Ven 1 Jan 2010 - 16:39

Flamm Du a écrit:
Une belle histoire pleine d'émotions !
Si elle pouvait se réaliser pour toutes les Sandrines.

Connaîtrais-tu une Sandrine qui languit? .....

Merci Catsoniou pour cette très belle histoire de Noël.
Oui, parfois les miracles existent à travers une synchronisation incroyable de petits événements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sandrine et le Père Noël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandrine et le Père Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shahrukh parle de son père
» La Maison du Père Noël
» Collection de Père Noël de Gary!
» 4 déc - En hommage à mon grand-père (DT MonScrapbook)
» Un fils à la recherche de son père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaléïdoplumes 1: 2008/2009 :: -- ATELIERS 2009 -- :: -- ESPACE ECRITURE 2009 -- :: ECRITURE SUR CONSIGNE :: Consigne 104-
Sauter vers: